Preshistoric Park Episode 1 à 6 – Le Blog De L'Etrange
Témoignage

Preshistoric Park Episode 1 à 6

Le dernier documentaire de la BBC intitulé Prehistoric Park sera diffusé le 28 décembre sur M6.
Cette fois-ci la BBC nous propose de faire revenir à notre époque la faune préhistorique pour que nos chers bambins puissent l’admirer dans un gigantesque parc d’attraction.
Nigel Marven, notre héros aventurier, remonte donc le temps pour capturer des animaux à différentes époques.
Autant dire que Prehistoric Park n’est pas vraiment un parc animalier ordinaire.

Nigel Marven devra, avec son équipe, non seulement capturer les animaux mais également les soigner et faire en sorte qu’ils puissent se reproduire.
Comme d’habitude, chaque animal a été modélisé avec soin. Les images de synthèse sont superbes et l’action est au rendez-vous.

Pas facile en effet d’attraper au lasso un tyrannosaure de 5 tonnes ou un tricératops fougueux.

Nigel Marven va vivre six aventures qui nous ramèneront entre 300 000 millions et 10 000 ans en arrière.

Les 6 aventures de Prehistoric Park

Episode 1 : le retour du Tyrannosaure

Espèces rencontrées:

  • Ornithomimus velox
  • Tyrannosaurus rex
  • Triceratops horridus
  • Nyctosaurus gracilis

La machine à remonter le temps ramène Nigel Marven dans le Montana il y a 65 millions d’années à la fin du Crétacé. Son objectif est de rapporter un Tyrannosaure.
Au cours de sa quête, il rencontre des Ornithomimus. Il essaye d’en capturer un quand trois tyrannosaures font leur apparition.
En arrière plan, le ciel est tourmenté par une pluie de météores qui annoncent la fin prochaine des dinosaures.

L’Ornithomimus ressemblait un peu à notre autruche avec sa petite tête et ses deux longues pattes postérieures.
Ce dinosaure, probablement omnivore, avait la morphologie d’un coureur. Sa vitesse de pointe est estimée à 50 km/h.

Le lendemain, Nigel aperçoit un troupeau de Tricératops. Au même moment, un Tyrannosaure se jette au milieu du troupeau et attrape un jeune tricératops, farouchement défendu par sa mère qui encorne le prédateur.
Tel un matador, Nigel attire un Triceratops qui le suit dans le portail du temps. Baptisé Théo, le tricératops devient le premier pensionnaire du parc.

Alors qu’il essaye toujours de capturer le tyrannosaure qui a été blessé, ce sont des Ornithomimus qui se retrouvent projeter dans la porte du temps.

Nigel continue à suivre le Tyrannosaurus blessé jusqu’à ce qu’il constate que c’est une femelle qui a deux bébés à alimenter. Nigel projette alors d’apporter la mère et ses bébés dans le parc, mais un mâle Tyrannosaurus attaque alors le Tyrannosaurus femelle et la tue.

A ce moment là, un astéroïde passe dans le ciel pour venir s’écraser dans le Golfe du Mexique. L’impact destructeur laisse trois minutes à Nigel pour repartir avec ou sans ses tyrannosaures. Toujours aussi astucieux, il appâte les deux jeunes T.rex avec un sandwich jambon beurre d’après ce que j’ai pu voir.
Je suppose qu’un sandwich au pâté aurait eu le même effet. Toujours est-il que nos deux jeunes tyrannosaures se retrouvent au XXIe siècle.
Baptisés Terence et Mathilda, les deux jeunes deviennent immédiatement les stars du parc.

[googlevideo]http://video.google.fr/videoplay?docid=-2328981066758050452&hl=fr[/googlevideo]

Episode 2 : Le Mammouth laineux

Espèces rencontrées :

  • Ursus spelaeus
  • Mammuthus primigenius
  • Pachycrocuta
  • Elasmotherium sibiricum

Pour sa seconde aventure, Nigel retourne en Sibérie, il y a 10 000 ans pendant la dernière période glaciaire.
Dans une grotte, il réveille un ours des cavernes (Ursus spelaeus) qui hibernait ce qui lui vaut une course poursuite mouvementée.
Homo sapiens semble lui aussi apprécier les mammouths mas pas pour les mêmes raisons que Nigel.
Entre les bouleversements climatiques et la chasse, le mammouth laineux (Mammuthus primigenius ) est en déclin.

Deux femelles, dont l’une est morte, ont été piégées par nos ancêtres. L’odeur de charogne attire les hyènes et les loups. La rescapée est blessée et semble monter la garde près de sa congénère, sa sœur peut-être ?
Grâce à quelques ruses, Nigel parvient à ramener dans le parc le mammouth blessé. Baptisée Martha, le mammouth se rétabli assez rapidement.

Seule, loin de sa harde, la femelle s’ennuie et refuse de manger. L’équipe décide donc de la placer avec des éléphants.
L’astuce fonctionne et Martha est adoptée par sa nouvelle famille.

Entre-temps, Nigel est retourné en Sibérie il y a 150 000 ans et en a profité pour ramener un Elasmotherium.

Ce mammifère du Pléistocène fait partie des ancêtres du rhinocéros. Il mesurait environ 5 m de long et possédait une corne vraiment impressionnante, estimée à 2 m de long.

[googlevideo]http://video.google.fr/videoplay?docid=8783473633241823695&hl=fr[/googlevideo]

Episode 3 : Le Microraptor

Nous sommes maintenant en Chine, il y a 150 millions d’années au Crétacé inférieur. Les principales espèces que Nigel va rencontrer sont :

  • Incisivosaurus gauthieri
  • Mei long
  • Microraptor gui

La zone est menacée par l’éruption d’un volcan et Nigel a peu de temps pour ramener quelques spécimens de Microraptor.
Le Microraptor est l’un de ces petits théropodes dont les fossiles bien conservés laissent apparaître des sortes de plumes.

Le Microraptor est soigné dans le parc

L’équipe part en expédition mais à leur retour, ils constatent que leur camp a été pillé.

Depuis le début de ces voyages temporels, le parc a accueilli 24 animaux. Martha, la jeune mammouth, a droit à une petite coupe d’été car elle souffre grandement de la chaleur à laquelle elle n’est pas habituée.

Les deux tyrannosaures se livrent à des combats dans leur enclos et l’Ornithomimus semble avoir des problèmes de santé.

Toujours à la recherche d’un Microraptor, Nigel tombe sur un Incisivosaurus. Il est également attaqué par quatre Mei long et s’en sort de justesse.

Incisivosaurus n’est connu que par un crâne. Son nom lui vient de ses dents qui ressemblent à celles des rongeurs.

Mais, les paléontologues pensent qu’il était probablement herbivore. Il a été découvert en 2002 en Chine.
Il vivait au Crétacé inférieur. Les fossiles sont trop incomplets pour donner une estimation de la taille.

Nigel est attaqué par des Mei long

Mei long est une très récente découverte effectuée en 2004 à Liaoning en Chine. Ce petit maniraptore fait partie de la famille des Troodontidae.
Un squelette complet a été mis au jour. Il s’agissait d’un juvénile de 53 cm de long mort alors qu’il dormait.

Fossile du Mei long

Alors qu’il repère un Microraptor avec ses jumelles et le suit, Nigel se retrouve face à face avec un troupeau de titanosaures.
Il est surpris de rencontrer ces gigantesques sauropodes dans un milieu forestier et prend conscience que ce sont des femelles qui recherchent un lieu de ponte protégée.

Un groupe de Microraptors daigne se montrer mais ils sont bien trop rapides pour se laisser capturer.

Le volcan rejette de plus en plus de gaz carbonique et l’air devient presque irrespirable. Des animaux meurent et l’équipe est obligée de s’équiper de masques à oxygène.

Combat entre un Mei long et des Incisivosaurus

Alors qu’une terrible explosion retentit, Nigel parvient à endormir plusieurs Microraptors. Le volcan en pleine éruption créé la panique et les Titanosaures, en fuyant, passent la porte du temps ce qui provoque une sacrée belle panique dans le parc.

Alors que les deux tyrannosaures deviennent si agressifs que l’on est obligé de les séparer, l’Ornithomimus que l’on croyait malade, se met en fait à pondre des œufs.

[googlevideo]http://video.google.fr/videoplay?docid=2696385966040804896&hl=fr[/googlevideo]

Episode 4 : Le Smilodon

Cet épisode se situe en Amérique du Sud au Pliocène supérieur. Nous y découvrirons les espèces suivantes :

  • Toxodon platensis
  • Smilodon populator
  • Phorusrhacos longissimus

Il y a un million d’années, les tigres à dents de sabre étaient les grands prédateurs des plaines d’Amérique du Sud.
Les oiseaux carnivores géants étaient, eux, déjà sur le déclin.

Troupeau de Toxodon

Nigel suit tout d’abord un troupeau de Toxodons qui vivaient comme nos hippopotames modernes. Le Toxodon était l’une des proies du Smilodon et nous assistons à une mise à mort spectaculaire.

Un Phorusrhacos (oiseau-terreur) se délecte de la carcasse du Toxodon, comme le font nos hyènes.

Après avoir ramener au parc un Phorusrhacos, Nigel décide de repartir il y a 10 000 ans alors que les tigres à dents de sabre s’éteignaient. Le climat est devenu beaucoup plus sec ce qui a provoqué des bouleversements dans la flore.
Les proies habituelles du Smilodon se raréfiant, l’espèce est en voie d’extinction.

Nigel anesthésie un mâle et attrape par la même occasion une femelle.

[googlevideo]http://video.google.fr/videoplay?docid=-3185027471284784187&hl=fr[/googlevideo]

Episode 5 : l’étrange faune de l’île d’Arran en Ecosse

Il y a 300 millions d’années, au Carbonifère, les insectes font la loi. Mais, contrairement à nos insectes actuels, ceux-là sont gigantesques, à l’image du mille-pattes aux énormes mandibules.

Les principales espèces rencontrées sont :

  • Arthropleura
  • Meganeura monyi
  • Crassigyrinus scoticus
  • Pulmonoscorpius kirktonensis

Au Carbonifère, une luxuriante forêt recouvre une grande partie de la planète. L’air contient beaucoup plus d’oxygène que maintenant.
Les insectes qui n’ont aucun prédateur peuvent évoluer en toute tranquillité d’où leur taille gigantesque.

C’est par exemple le cas d’Arthropleura, un mille-pattes géant. Meganeura est une libellule géante primitive d’une envergure de 70 cm.

Nigel a bien l’idée d’attraper une de ces libellules avec un filet mais nos petits filets à papillons sont bien insuffisants pour capturer ces monstres ailés.

La BBC s’est inspiré pour réaliser cet épisode du gisement très riche découvert en Ecosse. Il y a environ 400 millions d’années, au cours du Dévonien inférieur, ce pays se trouvait à proximité de l’Equateur.
L’essentiel de son territoire était recouvert de grands lacs, en bordure desquels poussait une abondante végétation tropicale.

Nigel capture un Meganeura

Le célèbre gisement de Rhynie a livré une abondante faune d’invertébrés terrestres et aquatiques : myriapodes (mille-pattes), mites, acariens, collemboles (insectes primitifs dépourvus d’ailes), araignées, scorpions….

Au Carbonifère, certains insectes ont atteint des tailles phénoménales. Pulmonoscorpius kirktonensis était un scorpion terrestre de près d’un mètre de long.

Alors qu’il essaye d’attraper un Meganeura, Nigel est entraîné dans un marais et fait la connaissance de Crassigyrinus scoticus.
Cet animal, qu’il surnomme « monstre des marais » n’a pas de nom commun. Les fossiles n’ont été retrouvés qu’en Ecosse.

Je vous laisse découvrir les différents combats que Nigel va devoir mener pour ramener au parc plusieurs spécimens de ces invertébrés et insectes géants.

Comme vous vous en doutez, Nigel n’étant pas à court d’imagination, L’Arthropleura, le Meganeura, et le Pulmonoscorpius se retrouveront dans l’un des bâtiments du parc.

[googlevideo]http://video.google.fr/videoplay?docid=1761620250231649677&hl=fr[/googlevideo]

Episode 6 : Deinosuchus, le crocodile terrible

Pour cette dernière aventure, Nigel nous entraîne il y a 75 millions d’années au Texas.

Espèces présentées :

  • Parasaurolophus walkeri
  • Albertosaurus sarcophagus
  • Nyctosaurus gracilis
  • Deinosuchus riograndensis
  • Troodon formosus

Nigel rêve de pouvoir capturer un Deinosuchus. Seul le crâne de cet immense crocodile a été retrouvé. Rien que cette partie du squelette mesurait plus de 2 m de long.
Initialement, la taille du Deinosuchus avait été estimée à environ 15 m de long.
Mais, aujourd’hui, les paléontologues penchent plutôt pour un peu moins de 10 m de long.

D’après le peu que l’on en sait, Deinosuchus vivait dans les marais du Texas. Les avis divergent quant à son mode de vie.
Certains pensent qu’il devait se nourrir de dinosaures, les attrapant comme le font nos actuels crocodiles du Nil.
Tapis dans le lit du fleuve, ce géant attendait que ses proies viennent boire.

D’autres paléontologues refusent cette théorie. Ils pensent que l’animal était terrestre avec un petit corps et de longues pattes.

Deinosuchus guette les Parasaurolophus

Faute de nouveaux fossiles, nous ne pouvons trancher la question.

Cependant, la BBC a choisi de présenter la première hypothèse. La théorie de l’adaptation du Deinosuchus à l’eau salée est même envisagée.

Ce sont des Parasaurolophus qui font les frais d’un premier repas de notre super crocodile. Mais, ces paisibles herbivores sont également la proie d’Albertosaurus, un théropode puissant de la famille des Tyrannosauridés.

Deinosuchus attaque Mathilda dans le parc alors qu’elle s’est échappée de son enclos

Parasaurolophus, un dinosaure à bec de canard, possédait une grande crête creuse, qui lui servait peut-être de chambre de résonance vocale.

Nigel reviendra de son voyage avec un Deinosuchus mais également un Troodon. Ce petit dromaeosauridé était un efficace prédateur à la silhouette légère.

Avec ses 2 mètres de long, il chassait probablement en meute.
Comme pour la plupart des dinosaures, on sait peu de choses sur son mode de vie. Cependant, il était muni d’un gros cerveau ce qui en faisait certainement un animal rusé.

[googlevideo]http://video.google.fr/videoplay?docid=1433370276385994703&hl=fr[/googlevideo]

Notre avis

Prehistoric Park est à la hauteur des autres documentaires de la BBC. Tout au long des aventures de Nigel Marven, le téléspectateur peut suivre les péripéties de l’adaptation des animaux dans le parc.
Certaines scènes sont directement inspirées de Jurassic Park tels les combats entre prédateurs ou la fuite d’animaux hors de leurs enclos.

La reproduction est également mise en vedette d’une manière très convaincante.

Les animaux sont parfaitement modélisés à part quelques rares exceptions comme l’ours des cavernes, nettement moins bien réussi.

Du grand spectacle qui allie théories scientifiques et fiction. En effet, il ne faut pas oublier que malgré tout, ces documentaires ne sont que des fictions même s’ils se basent sur des études sérieuses.

Nous ne devons jamais perdre de vue que nos connaissances de la préhistoire sont loin d’être complètes.

Note: Les images sont des captures d’écran du DVD en V.O

Source des gfx et texte : http://www.dinosoria.com/prehistoric_park.htm

Les Videos on étés uploadées par mes soins.

Reynald.



Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings