Criminalité

La véritable identité de Jack l’Éventreur a-t-elle enfin été découverte ?

Le mythe et le mystère de Jack l’Éventreur perdurent jusqu’à aujourd’hui, et de temps à autre, une « nouvelle piste » apparaît, qui semble être celle qui révélera la véritable identité du tueur en série victorien par excellence…

Jack l’Éventreur est le pseudonyme donné à un tueur en série non identifié qui a terrorisé le quartier de Whitechapel, dans l’East End de Londres, en Angleterre, à la fin du XIXe siècle.

L’identité exacte de l’Éventreur reste l’un des plus grands mystères non résolus de l’histoire criminelle.
Il existe de nombreuses théories sur l’identité de l’Éventreur, et une nouvelle vient s’ajouter à cette longue liste.

Sarah Bax Horton est une descendante de Harry Garrett, qui était sergent de la police métropolitaine à la division H du poste de Leman Street à Whitechapel.
Sarah Bax Horton est une descendante de Harry Garrett, qui était sergent de la police métropolitaine à la division H du poste de Leman Street à Whitechapel.

Dans son livre intitulé One-Armed Jack : Uncovering the Real Jack the Ripper, Horton affirme qu’un homme nommé Hyam Hyams serait l’éventreur.

Les meurtres de Whitechapel

Entre le 3 avril 1888 et le 13 février 1891, 11 femmes ont été assassinées à Whitechapel. La police métropolitaine les a surnommés les meurtres de Whitechapel, mais ils n’ont pas tous été commis par Jack l’Éventreur.

Il y a les cinq victimes canoniques, dont on pense qu’elles ont toutes été tuées par l’Éventreur :

  • Annie Chapman
  • Catherine Eddowes
  • Mary Ann Nichols
  • Elizabeth Stride
  • Mary Jane Kelly.

Chaque victime était une « dame de la nuit » ou une prostituée et toutes, sauf une, ont été tuées alors qu’elles sollicitaient des clients.
Les meurtres se caractérisent par la férocité des attaques, chaque victime ayant été égorgée et son corps mutilé.
La manière dont ils ont été tués indique un niveau élevé de connaissances anatomiques. L’Éventreur semblait également avoir une connaissance approfondie des ruelles sombres et étroites de Whitechapel, ce qui lui permettait de frapper rapidement et d’échapper à la capture.

Edmund Reid
Edmund Reid

L’inspecteur Edmund Reid, de la division H, a d’abord mené l’enquête, rejoint ensuite par les inspecteurs Frederick Abberline, Henry Moore et Walter Andrews du bureau central de Scotland Yard.

Malgré leurs investigations et la désignation de nombreux suspects au fil des ans, la véritable identité de Jack l’Éventreur n’a jamais été définitivement établie.
L’affaire a captivé l’imagination du public pendant plus d’un siècle et reste l’un des mystères les plus durables et les plus effrayants de l’histoire criminelle.
La légende de l’Éventreur continue aujourd’hui encore à faire l’objet de livres, d’émissions de télévision, de films et d’innombrables théories.

Hyam Hyams était-il Jack l’Éventreur ?

Dans sa recherche de l’identité de l’Éventreur, Horton a déterminé qu’il s’agissait de Hyam Hyams.
Cette conclusion découle de ses recherches sur les dossiers médicaux de Hyams, qui ont révélé des indices permettant de le relier à ce que l’on soupçonne être l’Éventreur.

Hyam Hyams lors de son séjours en psychiatrie.
Hyam Hyams lors de son séjours en psychiatrie.

Tout d’abord, Hyams vivait et travaillait à Whitechapel, tout près de l’endroit où les meurtres ont eu lieu.
Il était également cigarier, ce qui signifie qu’il savait manier le couteau. Hyams était à la fois alcoolique et épileptique.
Son état mental l’a amené à faire des allers-retours dans des asiles et une blessure l’a laissé sans travail et avec une apparence physique distincte.

Jack the Ripper
Cette image, basée sur un profilage de pointe, publiée lundi 20 novembre 2006 par la chaîne britannique Channel 5 Broadcasting, représente le visage du tueur en série londonien du XIXe siècle « Jack l’Éventreur » tel qu’il aurait pu se présenter. Des analystes britanniques ont créé, à partir de déclarations de témoins, un portrait-robot de Jack l’Éventreur, représentant le célèbre tueur en série de l’époque victorienne avec une moustache, une chevelure fuyante et des sourcils broussailleux, ont annoncé lundi les réalisateurs d’un nouveau documentaire télévisé. (AP Photo/HO Channel 5 Broadcasting)

Les témoins qui affirment avoir vu Jack l’Éventreur disent qu’il avait environ trente-cinq ans, qu’il avait une démarche étrange avec des genoux faibles et pliés, qu’il traînait et qu’il avait un bras raide.

Hyams avait 35 ans en 1888 et, à la suite d’une blessure, était incapable de plier ou d’étendre son bras gauche et « était faible au niveau des genoux et n’étendait pas complètement ses jambes ».

Lorsqu’il marchait, il avait une démarche traînante, ce qui était probablement un effet secondaire des lésions cérébrales causées par son épilepsie.

Son apparence physique correspond également aux descriptions de l’Éventreur.
Les témoins « ont vu un homme de taille et de corpulence moyennes, mesurant entre un mètre cinquante et un mètre soixante. Grand, robuste et large d’épaules ». Hyams mesurait environ 1,80 m.
Horton a confirmé que « sa photographie montre qu’il avait des épaules nettement larges ».

Le dossier médical de Hyams fait également état de son état mental et de son recours à la violence.
Il aurait agressé sa femme, qui pensait qu’il la trompait.Il a ensuite attaqué sa mère avec un couteau, ce qui a conduit à son arrestation.

D’autres détails coïncident

Les rapports des asiles ont également montré un déclin de la santé physique et mentale de Hyams, à peu près à l’époque des meurtres de l’Éventreur.
Cette période de déclin commence par une fracture du bras en février 1888 et son admission définitive à l’asile de Colney Hatch en septembre 1889.
La détérioration de sa santé a coïncidé avec l’escalade des meurtres de l’Éventreur.

Sarah Bax Horton a déclaré : « Il était particulièrement violent après ses graves crises d’épilepsie, ce qui explique la périodicité des meurtres.
Son alcoolisme a probablement exacerbé ses tendances violentes.

Finalement, les meurtres commis par Jack l’Éventreur auraient cessé à la fin de l’année 1888.
Cette période semble correspondre à celle où Hyams a été considéré comme un « fou errant » et a été enfermé dans un asile, où il est resté jusqu’à sa mort en 1913.

Hyam Hyams était-il vraiment Jack l’Éventreur ? La théorie est approuvée par de nombreuses autorités en la matière.
Cela dit, il ne s’agit encore que d’une théorie.

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings
Fermer

Adblock détecté

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité

Et si vous le désactiviez ? La publicité participe au financement de la création de contenus exclusifs à un prix juste. Merci pour votre contribution.