Thomas E. Ketchum dit Black Jack – Le Blog De L'Etrange
Criminalité

Thomas E. Ketchum dit Black Jack

Thomas Edward « Black Jack » Ketchum est né le 31 octobre 1863 dans le comté de San Saba, au Texas. Son père, Green Berry Ketchum, Sr., est décédé à l’âge de 48 ans alors que Tom n’avait que cinq ans. Sa mère, Temperance Katherine Wydick Ketchum, a souffert de cécité avant de mourir alors que Thomas n’avait que dix ans.

Tous deux sont enterrés au cimetière de China Creek, dans le comté de San Saba, au Texas. Thomas était le plus jeune de huit enfants – six garçons et deux filles. Le frère aîné de Tom, Green Berry Jr, est devenu un riche et célèbre éleveur de vaches et de chevaux. Un autre frère aîné, Samuel, s’est marié et a eu deux enfants, mais a quitté sa femme alors que leur fils n’avait que trois ans. Tom et Sam ont travaillé comme cow-boys dans des ranchs de l’ouest du Texas et du nord et de l’est du Nouveau-Mexique. Au cours de leurs nombreuses tournées de bétail, ils ont rapidement appris à connaître le territoire ainsi que les colons et les éleveurs de la région. En 1892, Tom (Black Jack), son frère Sam et plusieurs autres hors-la-loi apprirent qu’un chemin de fer Atchison, Topeka & Santa Fe était en route pour Deming, au Nouveau-Mexique, avec une importante masse salariale. Le gang s’est organisé pour voler le train juste à l’extérieur de Nutt, au Nouveau-Mexique, une station d’eau à environ 20 miles au nord de Deming. Le gang a arrêté le train, le tenant sous la menace d’une arme, et s’est enfui avec environ 20 000 dollars. Pendant le vol, le conducteur s’était enfui en douce, se dirigeant vers Nutt, où il a télégraphié pour demander de l’aide. Bientôt, un détachement de Lake Valley, à 18 miles au nord, était en route. Cependant, à l’arrivée du groupe, le gang était bien caché dans sa planque et Black Jack s’est vite enfui en Arizona. Les 20  000 dollars n’ont jamais été retrouvés.

 

Le 12 décembre 1895, Tom et plusieurs autres hommes ont tiré et tué John N. « Jap » Powers, un voisin du comté de Tom Green, au Texas. Tom a par la suite admis avoir pris part au meurtre, mais a affirmé qu’il avait été payé pour le faire. Après cet épisode, Tom et Samhigh ont quitté le Texas pour retourner au Nouveau-Mexique. Pendant leur séjour au Nouveau-Mexique, la bande de Ketchum était bien connue dans de nombreux bals, réceptions et saloons du nord-est du Nouveau-Mexique. Ces jeunes hommes bien éduqués, montés sur de bons chevaux, avec beaucoup d’argent et se prétendant cow-boys, arrivaient aux fêtes locales où les femmes étaient enchantées par leurs manières. Ils étaient connus pour avoir fréquenté plusieurs établissements à Elizabethtown ainsi qu’à Cimarron, en particulier le Lambert’s Inn (aujourd’hui l’hôtel St. James). Ce n’est que plus tard, lorsqu’ils furent capturés, que les habitants apprirent que ces jeunes hommes étaient en fait des membres du gang hors-la-loi de Black Jack Ketchum. Après avoir quitté le Texas à la fin de 1895, les frères travaillèrent au ranch Bell jusqu’au début du mois de juin 1896, date à laquelle ils démissionnèrent, volant des fournitures au ranch avant de partir. Le 10 juin, ils se sont rendus dans la petite colonie de Liberty, au Nouveau-Mexique, au nord de l’actuelle Tucumcari. Pendant la nuit, ils ont dévalisé un magasin local et un bureau de poste, qui était géré par Levi et Morris Herstein. Les frères Ketchum se sont rendus à cheval à la rivière Pecos après le vol, avec Levi Herstein et plusieurs autres hommes à leur poursuite. Une fusillade s’ensuivit à la rivière Pecos, laissant la plupart des hommes morts. Les frères se sont ensuite dirigés vers l’ouest de l’Arizona, où ils ont parfois été accompagnés par la bande sauvage de Butch Cassidy.

Butch Cassidy's Wild Bunch vers 1901. Au premier rang, de gauche à droite : Harry A. Longabaugh, alias le Sundance Kid, Ben Kilpatrick, alias le Grand Texan, Robert Leroy Parker, alias Butch Cassidy ; debout : Will Carver ; George Jaros, alias le Whitewash Kid ; Harvey Logan, alias Kid Curry ; Neal Simon, alias Kneal S. Iman
Butch Cassidy’s Wild Bunch vers 1901. Au premier rang, de gauche à droite : Harry A. Longabaugh, alias le Sundance Kid, Ben Kilpatrick, alias le Grand Texan, Robert Leroy Parker, alias Butch Cassidy ; debout : Will Carver ; George Jaros, alias le Whitewash Kid ; Harvey Logan, alias Kid Curry ; Neal Simon, alias Kneal S. Iman

 

Apparemment, le gang de Ketchum se sentait en confiance pour voler des trains dans cette région spécifique du Nouveau-Mexique, entre Folsom et Des Moines. Cette zone était le point où la vieille route des wagons traversait les voies ferrées du Colorado et du Southern Rail, près de Twin Mountain. Leur habitude était d’arrêter le train et de dételer le courrier et les wagons express, qui étaient ensuite emportés à environ un kilomètre et demi de la voie ferrée et pillés. Le 3 septembre 1897, Black Jack et sa bande se sont remis à voler un autre train, s’emparant d’environ 20 000 dollars en or et 40 000 dollars en argent. Ils s’échappèrent après le vol, se cachant dans une grotte au sud de Folsom, au Nouveau-Mexique, où ils restèrent jusqu’au lendemain. Le 11 juillet 1899, le gang a frappé à nouveau, cette fois sans l’aide de Black Jack. Après avoir campé à la tête du Dry Canyon, dans le nord-est du Nouveau-Mexique, Sam Ketchum, Bill Carver et Elza Lay, alias William McGinnis, se sont enfuis avec quelque 50 000 dollars du train à Folsom, au Nouveau-Mexique. Ils ont rapidement été poursuivis par un groupe dans une cachette près de Cimarron, au Nouveau-Mexique. Les hors-la-loi étaient mieux armés avec des fusils puissants et de la poudre sans fumée, tandis que la bande avait des pistolets à poudre noire conventionnels, dont la fumée trahissait leurs positions.

Sam Ketchum et McGinnis ont tous deux été blessés lors de la fusillade et capturés. La troupe a connu une situation encore pire, avec deux de ses membres, dont le shérif Edward Farr, tués et un autre membre de la troupe blessé. Sam a été mis en détention, mais sa blessure a provoqué une gangrène. Le 24 juillet 1899, il mourut au pénitencier de Santa Fe et fut enterré au cimetière Odd Fellows. Le 16 août, Elza Lay a été arrêtée, puis jugée et condamnée pour le meurtre d’Ed Farr et à la prison à vie. Carver s’est échappé pour aller faire un tour avec le Wild Bunch. Entre-temps, Thomas « Black Jack » Ketchum, ignorant le sort de son frère Sam, a fait une dernière tentative de vol de train en solitaire le 16 août 1899. Attendant dans une grotte au sud de Folsom qu’il fasse nuit, il se rendit à l’endroit où il avait l’intention de voler le train. En montant à bord du train par le côté aveugle du fourgon à bagages, il avait l’intention de forcer le train à s’arrêter, où il pourrait déconnecter le courrier et les voitures express du reste du train. Mais les plans les mieux conçus de Black Jack étaient voués à l’échec. Il se glissa dans la locomotive et dégaina son pistolet sur le mécanicien et le pompier, les forçant à arrêter le train. Cependant, il avait mal calculé le point d’arrêt, qui se trouvait dans une courbe, laissant le train dans une position exiguë où il était impossible de dételer les wagons. Le chef de train Frank Harrington, dont c’était la troisième fois que le train était immobilisé, en avait finalement eu assez. Il prit son fusil de chasse dans le fourgon à bagages et ouvrit soigneusement la porte, pointant l’arme sur Black Jack. Cependant, Tom était trop rapide pour lui et a tiré sur le conducteur, manquant de peu Harrington. Harrington a également tiré à peu près au même moment, touchant Black Jack au coude droit, lui coupant presque le bras. Tom est tombé à l’envers du train et a dévalé la berge. Harrington a ordonné au mécanicien et au pompier de faire avancer le train aussi vite que possible. Reprenant la course, le train s’est arrêté à chaque gare, signalant le vol éventuel et demandant aux officiers de police de rechercher un homme gravement blessé près du lieu du braquage. Ketchum rapporta plus tard : « J’ai essayé une douzaine de fois de monter à cheval, mais j’étais trop faible pour le faire ». Fatigué et étourdi par la douleur, il s’est assis pour attendre la troupe. Tôt le lendemain matin, alors que le soleil se levait, un train de marchandises en provenance de Folsom est passé devant le lieu du vol. Un homme a été vu à une centaine de mètres du train, agitant son chapeau au bout de son arme, en guise de signal. Lorsque le train s’est arrêté et que le chef de train et le serre-frein se sont approchés, Black Jack a pointé une arme sur eux. Le chef de train a dit : « Nous sommes juste venus pour vous aider mais si c’est ce que vous voulez, nous allons vous laisser. Black Jack a répondu : « Non, les garçons, j’ai fini, prenez-moi. » (Dans d’autres comptes, le shérif Saturinino Pinard est crédité de l’arrestation). Black Jack a été transporté jusqu’au train, placé dans le fourgon de queue et emmené à Folsom. Au début, Black Jack a déclaré qu’il s’appelait George Stevens et que ce vol potentiel était sa première tentative de braquage et une très mauvaise tentative. Il fut emmené dans le premier train de voyageurs à destination de Trinidad, Colorado, et placé à l’hôpital de San Rafael, où son bras fut amputé. Lorsqu’il a pu voyager, il a été emmené à Santa Fe pour être mis en sécurité. Plus tard, il a été transféré à Clayton, au Nouveau-Mexique, pour y être jugé, où il a plaidé innocent, mais le juge l’a déclaré coupable et l’a condamné à la mort par pendaison. La pendaison a été retardée plusieurs fois jusqu’à ce que les hommes de loi entendent des rumeurs selon lesquelles l’ancienne bande allait tenter de libérer Tom. Une décision a donc finalement été prise et la pendaison a été programmée le 26 avril 1901 à 8 heures. La pendaison était une grande attraction, les magasins fermant et les saloons restant ouverts, faisant un commerce florissant. Les gens sont venus de toute la région pour assister à la grande manifestation, où les hommes de loi locaux vendaient des billets pour assister à la pendaison, ainsi que des petites poupées de Tom accrochées à un bâton. Cependant, la ville de Clayton n’avait aucune expérience de la pendaison d’un homme et il y a eu un débat sur la longueur de la corde. La veille de la pendaison prévue, la corde a été testée en attachant un sac de sable de 200 livres au nœud coulant et en le faisant tomber dans le piège. Enfin, à 13h13, Thomas « Black Jack » Ketchum a été emmené à l’échafaud. Pendant qu’ils ajustaient le capot, Ketchum a déclaré :

Dépêchez-vous les gars, finissons-en.

Finalement, le shérif Garcia a pris deux coups de hachette, coupant la corde et Tom est tombé dans le piège. Malheureusement, les bourreaux inexpérimentés avaient oublié le sac de sable qu’ils avaient utilisé pour tester la corde et le poids de celle-ci rendait la corde aussi rigide que du fil de fer. Lorsque Black Jack est tombé dans la chute, il a été immédiatement décapité. Le capuchon noir épinglé à sa chemise était la seule chose qui l’empêchait de rouler. Quelques minutes plus tard, le médecin l’a déclaré mort, puis a cousu sa tête à son torse avant l’enterrement au Clayton’s Boothill à 14h30. Dans les années 1930, son corps a été transporté dans le nouveau cimetière de Clayton, où il repose encore aujourd’hui.

Black Jack Ketchum était la seule personne jamais pendue dans le comté d’Union, au Nouveau-Mexique. Il était également la seule personne à avoir été condamnée à la peine capitale pour le délit d' »agression criminelle sur un train » dans l’État du Nouveau-Mexique. Plus tard, la loi a été jugée inconstitutionnelle, mais bien trop tard pour Thomas Ketchum. Selon les annales de la jurisprudence américaine de l’époque, il était le seul criminel décapité lors d’une pendaison judiciaire aux États-Unis. Le seul autre exemple enregistré se trouvait en Angleterre en 1601. Plus tard, la même chose s’est produite lors de la pendaison d’une Eva Dugan à la prison du comté de Pinal, en Arizona, en 1930.

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings