Le mystère du fantôme de Guyra – Le Blog De L'Etrange
Medias

Le mystère du fantôme de Guyra

L’étrange cas de hantise du fantôme de Guyra (ou poltergeist) a commencé en avril 1921 par de « formidables coups » sur les murs, suivis d’une pluie de pierres qui ont fini par briser toutes les fenêtres de la minuscule maison en carton-pâte située juste à l’extérieur de Guyra.

La hantise

Aucune preuve de qui ou de quoi était à l’origine de ce chaos n’a pu être trouvée, mais on a vite remarqué que les attaques semblaient se concentrer sur Minnie Bowen, 12 ans. Des pierres ont traversé la fenêtre de sa chambre et sont tombées sur son lit. Apparemment, l’un des enfants Bowen a avoué avoir jeté des pierres sur le toit pour effrayer un petit frère ou une petite sœur, mais cela ne semble pas expliquer l’ampleur du phénomène, d’autant que ces choses continuaient à se produire même lorsque l’endroit était entouré de policiers.

Les témoins confirment les phénomènes

Les résidents locaux – dont beaucoup avaient observé les phénomènes chez les Bowen – sont devenus très nerveux. Certains ont pris l’habitude de dormir avec des armes chargées à portée de main ; une jeune fille a été blessée à la tête et plusieurs autres personnes ont échappé de justesse aux tirs. Le sergent de la police locale, qui veillait nuit après nuit au cottage au milieu des interminables coups de poing et des jets de pierres, a craqué sous la pression et a été envoyé au loin pour se « reposer ».

 Alarmé par la situation dangereuse qui se développait, le gouvernement de l’État a envoyé une équipe de détectives de Sydney. Ils ont maintenu une surveillance constante de la famille Bowen, stressée mais coopérative, ont interrogé un grand nombre de résidents de Guyra et ont organisé des équipes comptant jusqu’à 80 volontaires armés. Mais, malgré un double cordon autour de la maison, le puissant bruit sourd continue, « suffisant pour faire trembler le cottage jusqu’à ses fondations et audible pour les observateurs à cent mètres de la maison » Pour ceux qui sont à l’extérieur, le bruit sourd semble venir de l’intérieur ; pour ceux qui étaient à l’intérieur, cela semblait venir de l’extérieur.

Couverture mondiale

À son apogée, le « Fantôme de Guyra » a suscité un intérêt international. L’une des personnes attirées par le mystère dans ce village isolé est un certain M. Moors, un ami personnel de Sir Arthur Conan Doyle qui partageait son intérêt pour les phénomènes psychiques. Ayant un accès total à la maison, il a enlevé des parties du toit pour créer des postes de surveillance et installer un système élaboré de pièges.

M. Moors
M. Moors

Nullement impressionné, le « fantôme » a continué sa course folle. Moors et ses cinq assistants étaient complètement désemparés , ils ne pouvaient même pas dire avec certitude si les pierres de la taille d’une noix avaient été lancées de l’intérieur ou de l’extérieur de la maison. Mais là où l’expert étranger a échoué, un chasseur de fantômes local a peut-être partiellement réussi.

may et son pere

Lorsque Ben Davey d’Uralla, un étudiant en spiritisme et en théosophie, a visité la maison des Bowen, il a appris que May, une fille de Mme Bowen par un précédent mariage, était morte environ trois mois plus tôt. Comme il l’a confié plus tard au Sunday Times, il a immédiatement soupçonné l’esprit de la jeune fille morte d’essayer de communiquer avec la jeune Minnie. Après une série de coups, Minnie, en larmes, avoua que May lui avait parlé en disant : « Dites à votre mère de ne pas s’inquiéter, je veillerai sur vous tous », puis toute activité poltergeist cessa… du moins pour un temps. Lorsque, au grand désespoir de tous, les coups et les chutes de pierres ont repris, les parents de Minnie, en désespoir de cause, l’ont envoyée chez sa grand-mère à Glen Innes, à 60 kilomètres de là. La preuve qu’elle avait vraiment été le centre d’attention du poltergeist a été bientôt apportée, à condition qu’il l’ait suivie jusque là.

La deuxième maison était située en ville, mais les bruits sourds qui secouaient les murs étaient toujours aussi difficiles à expliquer. Certains bruits sourds étaient assez lourds pour déloger les ornements d’un buffet. Lorsqu’un homme de 200 livres a jeté tout son poids contre le mur à côté du buffet, les ornements n’ont même pas tremblé. Au bout d’un certain temps, les parents de Minnie l’ont ramenée au chalet des Guyra. Par la suite, il semble que les phénomènes étranges se soient tout simplement estompés.

Aujourd’hui, il est difficile de trouver un habitant de Guyra qui connaisse bien l’histoire qui a propulsé la petite ville sous les feux de la rampe il y a tant d’années. Les deux maisons impliquées dans le mystère existent toujours, bien que la résidence des Bowen ait été agrandie et rénovée. Les occupants actuels, bien qu’un peu nerveux lorsqu’ils ont emménagé, n’ont jamais entendu un seul mot du « fantôme ».

Minnie, 12 ans, semble avoir été un « médium poltergeist » typique – le genre d’adolescent troublé qui semble très souvent être le point de mire et peut-être l’instigateur inconscient de certaines attaques poltergeist. Un journaliste du Sunday Times l’a considérée comme une petite fille plutôt étrange : « Minnie est grande, mince et sombre, avec des yeux sombres et introspectifs particuliers qui ne semblent jamais manquer le moindre mouvement dans une pièce. Lorsqu’elle vous parle, elle ne sourit jamais et semble regarder au-delà ou à travers vous… Elle a une aptitude plutôt étrange à anticiper les questions, presque avant qu’elles ne soient posées.  »

Minnie Bowen a grandi, s’est mariée et, en tant que Mme Inks, a vécu pendant de nombreuses années, apparemment normalement, à Armidale. Si elle en savait plus sur le « fantôme de Guyra », il n’y a aucune trace qu’elle en ait parlé à quelqu’un plus tard dans sa vie. En 1988 ou 1989, la dame âgée qui se déplaçait lentement a été écrasée et tuée, juste à l’extérieur d’Armidale.

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings