Le fantôme d’Elizabeth Hoby – La dame grise de l’abbaye de Bisham – Le Blog De L'Etrange
Paranormal

Le fantôme d’Elizabeth Hoby – La dame grise de l’abbaye de Bisham

Juste après le pont de Marlow, se trouve une vieille abbaye en pierre avec ses pignons pointus qui font face à la Tamise. C’est la célèbre abbaye de Bisham, construite en 1337. Auparavant, elle était connue sous le nom de Bisham Priory, où les moines résidaient. On dit que lorsque le roi Henry VIII a dissous les monastères, les moines étaient tellement ennuyés qu’ils maudissaient tous ceux qui achetaient l’abbaye.
C’est un lieu chargé d’histoire, un endroit effrayant avec une atmosphère inquiétante. Il n’est pas surprenant qu’on dise qu’elle est hantée. Elle a connu Anne de Clèves, Oliver Cromwell et Elizabeth I. D’anciens drapeaux ornent les murs, et un portrait de Dame Elizabeth Hoby est accroché dans le grand hall. Jetez un coup d’œil à son portrait. C’est le célèbre fantôme de l’abbaye de Bisham, connue localement sous le nom de « Dame grise ».

Au fil des ans, le fantôme de la Dame grise a été souvent aperçu. Je me souviens d’une histoire que ma mère m’a racontée sur la Seconde Guerre mondiale. Elle était sergent dans les W.A.A.Fs, et travaillait principalement comme téléphoniste.

C’était une femme pratique qui n’avait pas de temps à perdre avec les histoires de fantômes. Ayant reçu ce qu’elle appelait le « Graveyard Shift », elle traversait l’abbaye à pied pour se rendre à son poste. Les fenêtres n’avaient pas de rideaux à l’époque, et de l’endroit où elle était positionnée, elle pouvait voir le terrain, et au loin la rivière brillait légèrement au clair de lune. Un soir, alors qu’elle prenait place, elle a remarqué du coin de l’œil une brume qui s’infiltrait au-dessus du terrain.

Elle n’y prêta pas attention et poursuivit son travail. Soudain, elle entendit une respiration et regarda l’autre fille qui partageait le travail. La jeune fille pointait vers la fenêtre. À l’extérieur, le brouillard avait pris une forme. La forme a lentement glissé près de la grande fenêtre et, dans l’œil de ma mère, elle a vu une femme prendre forme, les mains devant elle. La femme fantôme s’est éloignée à travers les champs et a disparu.

Dans les derniers mois de la guerre, ma mère avait eu le privilège de voir le fantôme de la dame grise. Quand je lui ai demandé ce qui s’était passé, elle a eu un regard lointain dans les yeux et a dit : « Nous avons vu quelque chose cette nuit-là et cela a fait dresser les cheveux sur la nuque. Je ne crois pas aux fantômes, mais à ce moment-là, j’ai voulu sortir de la porte et prendre une boisson forte ».

Bien sûr, étant dans l’armée de l’air, vous ne pouvez pas partir comme ça quand vous voyez un fantôme ! Ils ont donc continué à travailler, et n’en ont jamais parlé à personne, pas même entre eux.

Dame Elizabeth Hoby

Elizabeth Hoby est née en 1528 et est morte en 1609. Elle était un membre très respecté de la cour de la reine Elizabeth. Elle était connue pour sa poésie et son talent musical. Le 27 juin 1558, elle est mariée à Thomas Hoby de l’abbaye de Bisham, dans le comté de Berkshire en Angleterre.

Thomas était un traducteur renommé et en 1566, il fut fait chevalier et devint l’ambassadeur d’Angleterre en France. Le couple s’installe à Paris, mais malheureusement Thomas meurt peu après.

Elizabeth a eu quatre enfants, deux filles qui sont mortes dans l’enfance, Edward et un autre garçon né après la mort de son mari, qu’elle a nommé Thomas en mémoire de son mari.

Plus tard, elle se marie pour la deuxième fois. Son mari était Lord John Russell. Elle a eu deux autres filles, Elizabeth et Anne.

C’est là que la confusion commence à régner. On dit qu’Elizabeth a eu un autre fils, William. Voulant que tous ses enfants réussissent, Elizabeth se met en colère car William est une déception pour sa mère.

Il ne pouvait ni lire ni écrire selon ses critères et, dans un accès de colère, elle l’aurait frappé si violemment qu’elle l’aurait tué. Curieusement, il n’y a aucune trace de lui dans les registres de généalogie. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’a pas existé. Les archives de l’époque étaient très fragmentaires, surtout s’il était mort avant que les archives de la famille ne soient rédigées.

Une autre explication pourrait être que la famille d’Elizabeth était si influente à l’époque, qu’elle a réussi à dissimuler le secret. Quelle que soit la raison, on dit qu’Elizabeth est si pleine de chagrin et de remords qu’elle continue à chercher son fils.

Et c’est pourquoi elle hante l’abbaye. Son fantôme apparaît, pleurant et gémissant, lavant désespérément le sang de ses mains dans un bol d’eau qui apparaît sinistrement devant elle.

Observations fantomatiques de la Dame grise

Bien sûr, vous pouvez considérer toute l’histoire comme une légende ou une fausse, mais il y a une chose qui s’est produite plus tard. En 1840, de nouvelles preuves sont apparues, montrant que les histoires pouvaient être vraies. Une partie du sol de la salle à manger de l’abbaye a été prise lors de travaux de transformation, et parmi les décombres, on a trouvé de vieux papiers.

Le plus intéressant est le fait que ces papiers contenaient les livres de la copie d’Elizabeth. Les livres contenaient beaucoup d’écrits de la famille Hoby. En fait, une grande partie était des corrections faites par la fantomatique Dame Hoby elle-même !

L’abbaye de Bisham de nos jours

Mme East, qui louait la maison à l’époque, a décidé dans sa sagesse de laisser les livres tranquilles jusqu’à ce qu’elle puisse les faire vérifier par le propriétaire de l’abbaye.

Une fois de plus, une chose étrange se produisit. Peu après la découverte, le papier a disparu. De toute évidence, les constructeurs ont décidé qu’ils pouvaient en tirer un joli profit et ont volé le tout !

Les observations de fantômes font toujours partie intégrante de l’abbaye de Bisham et au cours des derniers siècles, de nombreuses observations de la Dame grise ont été faites.

L’un des récits les plus effrayants nous vient de la fin du XIXe siècle.

L’amiral Edward Vansittart, un marin, a été confronté au célèbre fantôme. Jouant aux échecs avec son frère tard un soir dans la pièce lambrissée où était accroché le portrait de la Dame, il avait fini la partie, et son frère décida de se retirer dans son lit. Edward se tenait dans la pièce, le dos tourné au portrait, en train de réfléchir à sa journée.

Il se rendit bientôt compte d’une présence derrière lui, et en se retournant, il vit la Dame Elizabeth se tenir là ! Il regarda le tableau, et à son horreur, il n’y avait rien sur la toile. Terrifié, il s’enfuit de la pièce.

Un autre récit concernait deux garçons qui revenaient d’une partie de pêche à la tombée de la nuit. Ils étaient à moitié morts de peur lorsqu’ils ont vu un bateau au bord de la rivière. Une vieille femme y était blottie dans son manteau noir. Les garçons n’ont pas attendu pour voir si c’était Dame Hoby !

Chaque été, il y a une régate à Henley, non loin de là, généralement deux semaines après l’événement de Marlow. À l’une de ces occasions, l’abbaye de Bisham était bondée de visiteurs qui se préparaient pour la régate. Un jeune homme est donc resté dans la bibliothèque et s’est préparé à aller dormir. Pendant la nuit, il a senti quelqu’un toucher ses cheveux, et en se réveillant brusquement, il a vu avec horreur le spectre de Dame Hoby. Elle prononça doucement ces mots à l’enfant terrifié :

« Jeune homme, si je te touche, tu seras chauve » !

À l’approche de l’aube, le jeune homme s’enfuit de l’abbaye de Bisham et, dans un étrange revirement, il devient bientôt pasteur. Quelle conversion à la foi !

Dans un autre cas étrange, une jeune fille séjournait à l’abbaye et après s’être couchée pour lire, elle a remarqué que son chien commençait à s’agiter. Ses griffes se sont levées et il a sauté du lit en glapissant et s’est enfui de la chambre.

À la stupéfaction de la jeune fille, elle a soudain remarqué que sa montre, qui avait été placée sur le lit, se mettait à s’élever dans les airs ! Puis elle a traversé la pièce, comme lancée par une main fantomatique !

Puis les partitions ont été jetées, et son ensemble de toilettes, ou vanity case, a été renversé. Mais ce n’est pas tout. Les rideaux du lit ont été arrachés et, devant elle, se tenait une femme portant ce qui semblait être une chemise de nuit démodée. En état de choc, la jeune fille s’est enfuie de la chambre et est descendue en courant. Après avoir raconté son histoire, on lui a montré le portrait de Dame Elizabeth. La jeune fille l’a reconnue d’après ce qu’elle a vu.

L’un des aspects les plus étranges de ces observations fantomatiques est qu’elle semble parfois apparaître dans le négatif. Par exemple, sa coiffe, son col et ses manches à volants sont toujours noirs, et sa robe est blanche.

 

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings