La Tuerie de Saint-Didier – Le Blog De L'Etrange
Criminalité

La Tuerie de Saint-Didier

1996, en pleine canicule estivale, éclate la « tuerie de Saint-Didier ». A deux pas de ce petit village d’Ille-et-Vilaine, dans une ferme tranquille, cinq personnes, dont deux gendarmes, sont tuées de sang-froid par le propriétaire du château voisin.

Pour ces « assassinats et tentatives », Joseph Allain, 55 ans au moment des faits, comparaît à partir d’aujourd’hui devant les assises d’Ille-et-Vilaine. Depuis qu’il avait acquis le manoir du Val, un an plus tôt, les villageois de Saint-Didier l’avaient surnommé « le châtelain ».

A 55 ans, Joseph Allain, ancien marin devenu chef d’une petite entreprise, était une figure locale. Roulant en 4 x 4 ou en grosse BMW, sa carrure imposante et son collier de barbe étaient connus de tous. Ses frasques aussi. Père de famille, en instance de divorce, l’homme entretenait une liaison de plus en plus tumultueuse avec Solange Brillet, une institutrice de 35 ans installée dans une longère jouxtant le château.

L’institutrice avait finalement porté plainte auprès de la gendarmerie

Depuis quelques mois, la jeune femme, soucieuse de discrétion, repoussait les avances de son encombrant voisin. En réponse, les pneus de sa voiture avaient été crevés plusieurs fois. De guerre lasse, l’institutrice avait finalement porté plainte auprès de la gendarmerie. Irascible, accoutumé à boire une bouteille de whisky par jour, Joseph Allain a-t-il, à ce moment-là, prémédité le macabre scénario du 5 août 1997 ? Ce qui s’est passé ce soir-là est-il le sanglant résultat d’un dépit amoureux incontrôlé ? Mis « dans une colère monstrueuse », selon ses propres déclarations, par une nouvelle rebuffade de sa maîtresse, c’est un Joseph furieux qui déboule chez Solange Brillet, peu avant 18 heures, un fusil de chasse à la main. Autour de la table, toute la famille est réunie. Depuis la cour, Joseph Allain commence par viser son amante qui, blessée à l’épaule, parvient à fuir chez des voisins pour donner l’alerte. Comme encouragé par la vue du sang, le chef d’entreprise se rend dans la pièce principale. Là, il tue à bout portant le père de Solange, le frère de la jeune femme, Patrick, handicapé moteur. La mère de son amante, recroquevillée dans un coin, est également abattue. Prévenus par les voisins qui ont recueilli l’institutrice en sang, deux gendarmes sont dépêchés sur les lieux. Joseph Allain, montrant ses mains vides, fait d’abord mine de se rendre. Puis il bondit sur son fusil, caché dans un buisson, et abat les deux hommes. Thierry Esnault et Didier Curot, 33 et 31 ans, étaient tous deux pères de famille. Venu à la rescousse, leur adjudant, Gérard Le Ber, se retrouve face à Allain qui a troqué le fusil de chasse pour un coupe-coupe. Ce n’est qu’en lui tirant dans l’abdomen que le gendarme parviendra, finalement, à neutraliser le tireur fou. Le procès du « châtelain » est prévu pour une durée de cinq jours. Le prévenu encourt la réclusion criminelle à perpétuité

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings