Gary Ridgway – Le Tueur de la Green River – Le Blog De L'Etrange
Criminalité

Gary Ridgway – Le Tueur de la Green River

Gary Ridgway est un tueur en série américain né le 18 février 1949 à Salt Lake City dans l’Utah. Le mode opératoire de Gary Ridgway consistait à avoir des relations sexuelles avec ses victimes, les étrangler, et de jeter leur cadavres dans la forêt ou bien dans la Green River. Il lui arrivait également d’enterrer le corps de ses victimes.

Modus Operandi

« Je lui parlais… pour lui faire oublier tout ce qui la rendait nerveuse. Et je pensais, vous savez, elle pensait, ‘Oh, ce gars s’en soucie’, et ce n’était pas le cas. Je voulais juste, euh, la mettre dans le véhicule et finalement la tuer. »

Les victimes de Ridgway étaient des prostituées, des vagabonds, ou des femmes qu’il pensait l’être. Elles avaient toutes entre 15 et 30 ans.

Il les ramassait, les emmenait dans un endroit isolé, avait des relations sexuelles avec elles, souvent par derrière afin de prendre l’avantage sur elles, puis les tuait en les étranglant, généralement avec son bras, bien qu’il ait ensuite commencé à utiliser diverses ligatures telles que de la corde, du fil de pêche, des ceintures, des rallonges, des chaussettes ou même des T-shirts lorsqu’il a réalisé que les victimes pouvaient potentiellement lui laisser des blessures défensives visibles. Certains ont été tués à son domicile ou dans son camion. Les corps étaient ensuite jetés dans la nature, généralement nus et parfois posés. Il avait l’habitude de les jeter en « grappes » à différents endroits pendant un certain temps, généralement à proximité d’un point de repère ou dans l’eau. Il revenait vers les corps pour les regarder se décomposer et changer de couleur et pour se livrer à des actes sexuels avec eux. Pour contrer la police scientifique, il éparpillait des déchets aléatoires autour des scènes de crime et transportait certaines victimes de l’autre côté de la frontière de l’État, dans l’Oregon, pour confondre les enquêteurs.

Son Profil

Un profil comportemental du tueur de Green River a été rédigé en 1982 par John Douglas et son unité de soutien aux enquêtes. Il a finalement été révisé en 1984 et, bien qu’il corresponde effectivement à certains traits de Gary Ridgway, il a été jugé trop vague par les membres du groupe de travail de Green River, qui n’y ont jamais placé beaucoup d’espoir. Il convient néanmoins de noter qu’il présentait également plusieurs incohérences. Le profil n’a jamais été rendu public, mais on peut se faire une idée en consultant des articles de presse et des livres sur l’affaire.

Le GRK a été décrit comme étant un homme blanc entre 25 et 30 ans, timide et inadéquat, avec une faible estime de soi et un fort sentiment d’animosité envers les femmes : « Il (le tueur) a eu le sentiment d’avoir été ‘brûlé’ ou ‘menti et trompé par les femmes une fois de trop’. Dans sa façon de penser, les femmes ne sont pas bonnes et on ne peut pas leur faire confiance, et il pense que les femmes vont se prostituer pour n’importe quelle raison, et quand il voit des femmes se prostituer ouvertement, cela fait bouillir son sang ». Il s’agirait d’un homme de grande taille en bonne condition physique, capable de déplacer des corps de son véhicule à la rivière avec une relative facilité. Il connaît bien les sites où il s’est débarrassé de ses victimes mortes. C’est un conducteur avide et conservateur qui possède une camionnette ou une voiture à quatre portes, âgée d’au moins trois ans et peu entretenue. Il serait d’une intelligence moyenne à légèrement supérieure, et est soit sans emploi, soit chroniquement sous-employé : lorsqu’il travaille, son emploi requiert plus de force que d’habileté.

Il est un grand buveur de bière et fumeur, et est divorcé. Il fréquente toujours des prostituées, avec lesquelles il a également des rencontres non violentes qui se terminent normalement. Il ne sort pas avec l’intention de tuer quelqu’un, mais ses meurtres sont plutôt des actes « sur le moment ». Il n’est pas très ordonné ou méticuleux, et serait un homme de plein air, un pêcheur récréatif et un chasseur. Il s’intéresse également au travail de la police et peut se faire passer pour un policier ou une autre figure d’autorité pour attirer ses victimes. Il s’agit d’un individu en colère qui fait preuve de pouvoir sur ses victimes et qui ne semble avoir aucune préférence raciale. Il apprécie la publicité qu’il reçoit. De plus, il ne prévoit pas « de soumettre ses victimes à une sorte d’acte sexuel rituel ou de positionnement du corps ». Ses antécédents sont marqués par une discorde conjugale entre son père et sa mère, et il a été élevé par un seul parent. Il avait de mauvais résultats scolaires et a fini par abandonner l’école. Il aurait des antécédents psychologiques et/ou des casiers judiciaires pour des crimes tels que des agressions et des viols. Il aurait de forts sentiments religieux. Finalement, les profileurs n’ont pas écarté la possibilité que deux tueurs soient réellement impliqués.

Ridgway avait trente-trois ans lorsque les meurtres ont commencé, il a été décrit par certains comme timide et ayant une faible estime de soi, il avait une forte animosité envers les femmes et les prostituées en particulier, il connaissait bien ses lieux d’élimination, il conduisait un vieux pick-up à l’époque, il avait divorcé deux fois, il avait également eu des rencontres non violentes avec des prostituées, il aimait la chasse et la pêche, il avait demandé à devenir policier, il avait des antécédents de conflits conjugaux entre ses parents, il n’était pas très performant à l’école et il avait des sentiments religieux. Malgré cela, il n’était pas un homme de grande taille, de petite stature et d’apparence modeste (bien qu’il soit en relativement bonne condition physique), il conduisait de manière irrégulière, n’était pas au chômage ou en sous-emploi chronique, ne buvait pas beaucoup, ne fumait pas, était décrit comme une personne méticuleuse, a posé le corps d’au moins une de ses victimes et y a introduit des corps étrangers, n’a pas été élevé par un seul parent, n’a jamais abandonné l’école (bien qu’il ait obtenu son diplôme tardivement), n’avait pas de casier judiciaire pour des crimes violents (seulement pour des accusations de prostitution), et il s’est avéré être le seul auteur des meurtres de Green River.

Une lettre que Ridgway a adressée au Seattle Post-Intelligencer au début de l’année 1984 a été considérée à tort par John Douglas comme l’œuvre d’un chercheur de publicité au sein du groupe de travail, car elle contenait effectivement des détails que seuls le tueur et les autorités pouvaient connaître. Douglas, qui, en décembre 1983, alors qu’il travaillait sur l’affaire, a été saisi d’une encéphalite virale liée au stress, a déclaré par la suite qu’il avait peut-être mal interprété la lettre en raison de sa convalescence, mais a ajouté qu’il ne se sentait pas responsable de retarder l’enquête puisque le communiqué était anonyme et que le tueur n’a plus jamais écrit après cela.

Biographie

Il aurait assassiné entre 49 et 90 personnes, autour des villes de Seattle et Tacoma, dans l’État de Washington. Ses premiers crimes remontent à 1982, et très vite la presse lui attribue le surnom de « tueur de la Green River », du nom de la rivière dans laquelle il jette ses cinq premières victimes. Cependant, il n’a été démasqué qu’en novembre 2001, grâce à l’analyse de traces ADN. Il est arrêté le , en sortant d’une entreprise appartenant à Kenworth où il travaille.

Pendant son enfance, il était atteint des symptômes de la triade Macdonald (pyromanie, énurésie nocturne, cruauté envers les animaux). Lorsqu’il urinait au lit sa mère le lavait elle-même, ce qui provoquait en lui une colère du fait qu’elle l’humiliait souvent. Âgé de 15 ans, il commet une tentative de meurtre au couteau sur un enfant de 6 ans pour, selon lui, connaître la sensation de tuer.

La majorité de ses victimes sont des femmes pauvres ou vulnérables. À 21 ans, Ridgway s’engage dans la Navy. Il navigue jusqu’aux Philippines où il se met à fréquenter des prostituées.

En 1973 il se marie à Marcia Lorene Brown avec qui il a un fils, puis, en 1981 elle le quitte. Alors qu’il est encore marié, Gary Ridgway lui demande d’avoir des relations sexuelles dans des lieux publics, où ils pouvaient se faire remarquer. En 1988, il se marie à Judith Lorraine Lynch. Ils divorcent en 2002, lors de l’attente de son procès.

Alors qu’il sévissait entre 1982 et 2001, il a avoué qu’il montrait parfois des photos de son fils pour apaiser la méfiance des jeunes femmes qu’il comptait tuer. En 2003, faute de preuves, il est condamné à 4800 ans de prison, ce qui est égal à 48 vies (bien qu’il ait avoué avoir tué 72 femmes). Vers 1984, le tueur en série Ted Bundy accepta de collaborer avec les policiers pour le retrouver, il objecta que l’assassin devait connaître ses victimes, et qu’il devait passer un long moment avec elles avant de les étrangler.

Les test QI de Ridgway ont diagnostiqué qu’il atteignait 82, ce qui indique une intelligence en dessous de la moyenne. Les psychiatres ont également spéculé qu’il souffrait de psychopathie et qu’il n’éprouvait aucune anxiété en mentant.

À de nombreuses reprises, il est revenu sur les lieux de certains meurtres, et commis des actes de nécrophilie sur leur corps. Ridgway montrait aussi un grand intérêt pour les prostituées; il fréquentait un quartier de Seattle, connu sous le nom du Strip, où il a rencontré plusieurs de ses victimes. Ridgway éprouvait à certaines reprises beaucoup de rage même après avoir tué ses victimes ; il a donc essayé de brûler les cheveux de l’une d’elles, Linda Jane Rule. Ridgway aurait commencé sa série macabre en 1982 avec le meurtre de Wendy Lee Coffield, une prostituée âgée de 16 ans. Son corps est découvert dans la Green River, 3 jours après sa mort. 9 jours plus tard, le corps d’une prostituée de 17 ans, Gisele Ann Lovvorn, est découvert dans les mêmes conditions et au même endroit, ses vêtements enroulés autour du cou. 8 jours après, le corps de Debra Lynn Bonner est découvert dans la Green River.

Les policiers découvriront en tout 40 femmes ou adolescentes, mortes entre 1982 et 1988. Ridgway faisait partie d’une liste de suspects, ayant été aperçu discutant avec une des victimes, Maria Malvar. Il a arrêté de tuer pendant 10 ans, après une perquisition, bien qu’aucune preuve ne fût trouvée contre lui. Mais en 1998 Ridgway tue plusieurs autres femmes, et en 2001 les progrès de la technologie relancent l’enquête et permettent d’identifier Gary Leon Ridgway. Il a expliqué aux inspecteurs qu’en ayant des relations sexuelles sur les corps de certaines de ses victimes, il n’avait pas à payer pour le sexe.

Notes : Ridgway a avoué un total de 71 meurtres, bien que les autorités le soupçonnent d’être responsable de plus de 90 d’entre eux. La majorité des dates correspondent à la disparition des victimes.

Confirmé

« J’ai tué tellement de femmes que j’ai du mal à les garder en mémoire. »

  • Date non précisée en 1963 : Garçon de six ans non identifié (tentative de meurtre, mais a survécu ; a été poignardé)

1982 :

  • 8 juillet : Wendy Lee Coffield, 16 ans (son corps a été retrouvé une semaine plus tard)
  • 17 juillet : Gisele Ann Lovvorn, 17 ans (étranglée avec une chaussette d’homme ; son corps a été retrouvé le 25 septembre 1982)
  • 25 juillet : Debra Lynn Bonner, 23 ans (son corps a été retrouvé le 12 août 1982).
  • 1er août : Marcia Fay Chapman, 31 ans (son corps a été retrouvé deux semaines plus tard)
  • 11 août : Cynthia Jean Hinds, 17 ans (son corps a été retrouvé quatre jours plus tard)
  • 12 août : Opal Charmaine Mills, 16 ans (étranglée avec un pantalon bleu ; son corps a été retrouvé trois jours plus tard)
  • 29 août : Terry Rene Milligan, 17 ans (son corps a été retrouvé le 1er avril 1984).
  • 15 septembre : Mary Bridget Meehan, 18 ans (son corps a été retrouvé le 13 novembre 1983)
  • 20 septembre : Debra Lorraine Estes, 15 ans (son corps a été retrouvé le 30 mai 1988)
  • 26 septembre : Linda Jane Rule, 16 ans (son corps a été retrouvé le 31 janvier 1983)
  • 8 octobre : Denise Darcel Bush, 23 ans (son corps a été retrouvé le 12 juin 1985)
  • 9 octobre : Shawnda Leea Summers, 16 ans (son corps a été retrouvé le 11 août 1983)
  • 20-22 octobre : Shirley Marie Sherrill, 18 ans (son corps a été retrouvé en juin 1985).
  • Novembre : Rebecca Garde, 20 ans (tentative de meurtre ; elle s’est échappée)
  • 3 décembre : Rebecca Marrero, 20 ans (son corps a été retrouvé le 21 décembre 2010)
  • 24 décembre : Colleen Renee Brockman, 15 ans (son corps a été retrouvé le 26 mai 1984)
  • Sandra Denise Major (son corps a été retrouvé le 30 décembre 1985)

1983 :

  • 3 mars : Alma Ann Smith, 18 ans (son corps a été retrouvé le 2 avril 1984)
  • 8-14 mars : Delores LaVerne Williams, 17 ans (son corps a été retrouvé le 31 mars 1984)
  • 10 avril : Gail Lynn Matthews, 23 ans (son corps a été retrouvé le 18 septembre 1983)
  • 14 avril : Andrea M. Childers, 19 ans (son corps a été retrouvé le 11 octobre 1989)
  • Le 17 avril : Sandra Kay Gabbert, 17 ans (son corps a été retrouvé le 1er avril 1984).
  • Kimi-Kai Pitsor, 16 ans (son corps a été retrouvé le 15 décembre 1983)
  • 30 avril : Marie M. Malvar, 18 ans (son corps a été retrouvé le 26 septembre 2003).
  • Avant le mois de mai : Wendy Stephens, 14 ans (anciennement surnommée « Bones 10 » ; son corps a été retrouvé le 21 mars 1984 ; elle a été identifiée en 2021).
  • 3 mai : Carol Ann Christensen, 21 ans (étranglée avec un cordon ; son corps a été retrouvé cinq jours plus tard)
  • 22 mai : Martina Theresa Authorlee, 18 ans (son corps a été retrouvé le 14 novembre 1984).
  • 23 mai : Cheryl Lee Wims, 18 ans (son corps a été retrouvé le 22 mars 1984)
  • 31 mai : Yvonne « Shelly » Antosh, 19 ans (son corps a été retrouvé le 15 octobre 1983).
  • 31 mai-13 juin : Carrie Ann Rois, 15 ans (son corps a été retrouvé le 10 mars 1985)
  • 8 juin : Constance Elizabeth Naon, 19 ans (son corps a été retrouvé le 27 octobre 1983).
  • 18 juillet : Kelly Marie Ware, 22 ans (son corps a été retrouvé le 29 octobre 1983)
  • 25 juillet : Tina Marie Thompson, 21 ans (son corps a été retrouvé le 20 avril 1984)
  • 18 août : April Dawn Buttram, 16 ans (son corps a été retrouvé le 30 août 2003)
  • 5 septembre : Debbie May Abernathy, 26 ans (son corps a été retrouvé le 31 mars 1984)
  • 12 septembre : Tracy Ann Winston, 19 ans (son corps a été retrouvé le 27 mars 1986)
  • 28 septembre : Maureen Sue Feeney, 19 ans (son corps a été retrouvé le 2 mai 1986).
  • 11 octobre : Mary Sue Bello, 25 ans (son corps a été retrouvé le 12 octobre 1984)
  • 26 octobre : Pammy Annette Avent, 15 ans (son corps a été retrouvé le 26 août 2003)
  • Le 30 octobre : Delise Louise Plager, 22 ans (son corps a été retrouvé le 14 février 1984).
  • Fin octobre-début novembre : « Marisa » (pseudonyme ; tentative ; elle s’est échappée)
  • 1er novembre : Kimberly L. Nelson, 21 ans (son corps a été retrouvé le 14 juin 1986)
  • 23 décembre : Lisa Lorraine Yates, 19 ans (son corps a été retrouvé le 13 mars 1984)

1984 :

  • 6 février : Mary Exzetta West, 16 ans (son corps a été retrouvé le 5 septembre 1985)
  • 21 mars : Cindy Anne Smith, 17 ans (son corps a été retrouvé le 27 mars 1987)
  • 17 octobre 1986 : Patricia Michelle Barczak, 19 ans (son corps a été retrouvé le février 1993).
  • 7 février 1987 : Roberta Joseph Hayes, 21 ans (son corps a été retrouvé le 11 septembre 1991)
  • 5 mars 1990 : Marta Karlas Reeves, 36 ans (son corps a été retrouvé le 20 septembre 1990).
  • Janvier 1998 : Patricia Yellowrobe, 38 ans (son corps a été retrouvé le 6 août 1998).
  • Deux autres femmes non identifiées :
  • Une femme blanche tuée entre décembre 1980 et janvier 1984, âgée de 14 à 18 ans (son corps a été retrouvé le 2 janvier 1986).
  • Une femme tuée entre 1973 et 1993, âgée de 13 à 24 ans (son corps a été retrouvé en août 2003).

Possible/soupçonné

Les victimes suivantes ont été soupçonnées par les autorités d’avoir été tuées par Ridgway, mais n’ont finalement pas été confirmées en raison de l’absence de preuves fiables.

Date non précisée : garçon non identifié (non confirmé ; a été noyé)

  • Août 1979 : Tammy Vincent, 17 ans (a été poignardée et abattue ; son corps a été retrouvé le 26 septembre 1979)
  • 1982 : 7 juillet : Amina Agisheff, 35 ans (son corps a été retrouvé le 18 avril 1984)
  • 28 août : Kase Ann Lee, 16 ans (présumée par Ridgway ; son corps n’a jamais été retrouvé)
  • 31 octobre : Kristi Lynn Vorak, 13 ans (son corps n’a jamais été retrouvé).

1983 :

  • 9 juin : Tammie Liles, 16 ans (son corps a été retrouvé le avril 1985)
  • 28 juin : Keli Kay McGinness, 18 ans (présumé par Ridgway ; son corps n’a jamais été retrouvé)
  • Juillet : Angela Marie Girdner, 16 ans (son corps a été retrouvé le 22 avril 1985)
  • 12 août : Patricia Ann Leblanc, 15 ans (son corps n’a jamais été retrouvé)
  • 20 octobre (date possible du décès) : Patricia Osborn, 19 ans (son corps n’a jamais été retrouvé).

Date non précisée entre 1982 et 1984 (date estimée du décès) : Une victime féminine noire non identifiée, âgée de 18 à 27 ans (date de découverte inconnue)

  • 24 avril 1990 : Darci Warde, 16 ans (son corps n’a jamais été retrouvé)
  • 12 juillet 1991 : Cora McGuirk, 22 ans (son corps n’a jamais été retrouvé).

Notes :

Ridgway était également soupçonné du meurtre en 1987 de Rose Marie Kurran, qui avait disparu le 26 août et avait été retrouvée morte cinq jours plus tard, mais cette hypothèse a récemment été écartée.

Ridgway prétend être responsable d’au moins 71 meurtres au total. Cette affirmation n’a jamais été vérifiée. Le FBI pense que le nombre réel de cadavres de Ridgway dépasse 90.

Lors de son procès, ses avocats ne plaident pas la folie pour Gary Ridgway, bien qu’il ait montré des signes de personnalité antisociale pendant son enfance, et qu’il fût nécrophile. Il semble qu’en commettant ces actes, Gary Ridgway ait voulu se débarrasser de la rage qu’il éprouvait envers sa mère. Ayant échappé à la peine capitale, il est condamné à 48 peines de perpétuité sans remise de peine possible, et est incarcéré au pénitencier de l’État de Washington à Walla Walla.

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings