Un vampire à la Nouvelle-Orléans ? – Le Blog De L'Etrange
Folklore

Un vampire à la Nouvelle-Orléans ?

La mystérieuse affaire de Jacques et du Comte de St. Germain

Si les vampires existaient à notre époque, il serait facile de les imaginer à la Nouvelle-Orléans, se glissant dans l’ombre des cryptes du cimetière Saint-Louis ou rôdant à la recherche de victimes dans les ruelles mal éclairées du quartier français. Dans la Crescent City, la beauté et l’obscurité vont de pair et l’histoire s’avance pour se faire connaître au jour le jour. Les anciennes légendes de ces créatures immortelles sont arrivées en Amérique avec les immigrants et se sont adaptées à leur nouvelle terre. L’une des légendes vampiriques les plus persistantes de la Nouvelle-Orléans trouve ses racines dans le vieux folklore européen.

Selon ces histoires, au début des années 1900, un homme mystérieux est arrivé à la Nouvelle-Orléans sous le nom de Jacque St Germain. Beau, élégant, riche, divertissant, extravagant, mystérieux et un peu curieux, sa réputation le précédait et il a rapidement eu du succès dans la société de la Nouvelle-Orléans.

L'énigmatique Comte Saint Germain. ( Palabras en Libertad )
L’énigmatique Comte Saint Germain. ( Palabras en Libertad )

L’excentrique Jacques St. Germain

L’excentrique Jacques St. Germain aurait élu domicile dans la maison située au 1039 Royal Street. Germain était apparemment un cavalier et un homme à femmes, que l’on voyait souvent avec une belle femme à son bras lors de promenades dans le quartier français ou dans des clubs élégants jusque tard dans la nuit. Il aimait organiser des dîners élaborés pour les mondains de la ville. Ses fêtes étaient très attendues en raison de leur cuisine somptueuse, de leurs vins fins et de leurs divertissements. Mais ce qu’il appréciait le plus, c’était sa propre conversation. Germain fascinait ses invités avec des histoires de France, d’Italie, d’Afrique et même d’Egypte.

Ursulines Avenue & Royal St., Nouvelle-Orléans. ( The PJV )
Ursulines Avenue & Royal St., Nouvelle-Orléans. ( The PJV )

Les visiteurs sont ravis et amusés par sa maîtrise éloquente de la langue anglaise. Ils étaient cependant un peu déconcertés lorsqu’il parlait d’événements survenus des centaines d’années auparavant avec des détails aussi précis que s’il y avait lui-même participé. De nombreux invités n’accordaient que peu de valeur à la véracité de ses récits, les accueillant simplement pour le côté divertissant de leurs visites chez lui.

Peu de temps après son arrivée à la Nouvelle-Orléans, St. Germain prétendit être un descendant direct du Comte de St. Germain , un ami proche et serviteur du roi Louis XV au 18ème siècle. Son affirmation a suscité le scepticisme, mais sa ressemblance avec le Comte était troublante. Des invités aux yeux d’aigle ont remarqué que les portraits ne représentaient jamais le Comte à plus de quarante ans, l’âge auquel Jacques St. Germain était apparu depuis son arrivée à la Nouvelle-Orléans.

Des rumeurs ont commencé à se répandre, à la blague, selon lesquelles Jacques St. Germain pourrait en fait être le très célèbre Comte St. Germain lui-même, rendu en quelque sorte immortel et sans âge. Jacques semblait apprécier le mystère qu’il avait créé autour de son personnage, et ne le confirmait ni ne le niait.

Une image censée représenter le Comte de St. Germain. ( PJV )
Une image censée représenter le Comte de St. Germain. ( PJV )

Bien que les fêtes organisées par Saint-Germain soient très courues, on dit que l’hôte se délectait de la satisfaction de ses invités à l’égard des festins offerts sans y prendre part lui-même, se tenant souvent à l’écart de la table pour boire dans un somptueux calice, vraisemblablement rempli de vin. Pendant le dîner, il offrait des souvenirs fantastiques de ses aventures pour le plaisir de ses invités. La très étrange habitude de ne pas prendre part aux repas lors de ses propres soirées, associée à sa remarquable ressemblance avec le comte de Saint-Germain, amène certains habitants de la ville à suggérer en s’amusant que l’homme mystérieux est peut-être en fait un vampire.

Une tournure sinistre des événements

Ces rumeurs prennent une tournure sinistre plusieurs mois après l’arrivée de Saint-Germain à la Nouvelle-Orléans, lorsque la police est appelée au domicile de Saint-Germain pour enquêter sur les circonstances de la chute d’une femme qui semble être tombée de sa galerie (voir l’histoire complète ci-dessus).

Son invitée, une femme qui, selon la rumeur, était une prostituée, avait en fait sauté de son balcon, plutôt que de tomber, comme les passants l’avaient d’abord supposé. Bien qu’elle ait survécu à la chute, elle était terrifiée. Les gens dans la rue l’ont entourée et ont répondu à ses besoins pendant que les secours faisaient le tour.

Hystérique, la femme a raconté qu’elle avait sauté pour échapper à Saint-Germain, qui lui avait mordu le cou. Elle a hurlé et sangloté son histoire, affirmant qu’elle n’a pu s’échapper que lorsque son agresseur a été brièvement distrait par un coup assez fort à sa porte.

La femme a été emmenée à l’hôpital dès que possible et la police, soupçonnant qu’elle avait des hallucinations, a demandé au très connu, riche et respecté St Germain de ne pas se donner la peine de se présenter pour un interrogatoire à cette heure tardive, mais plutôt de se rendre au poste de police demain matin pour revoir les comptes rendus de la soirée. La police était convaincue qu’il y avait une explication raisonnable à ce qui s’était passé.

Le lendemain matin, Saint-Germain ne s’est jamais présenté au poste de police. En fait, au grand dam de tous, il avait complètement disparu pendant la nuit, laissant derrière lui la plupart de ses affaires.

La légende suggère qu’en pénétrant dans sa maison, les policiers étaient prudents et attendaient avec impatience ce qu’ils allaient trouver. Au deuxième étage de la maison, ils ont découvert une série de bouteilles de vin ouvertes mais bouchées. Après un examen plus approfondi, ils ont découvert que la grande collection de bouteilles était remplie d’un mélange terrifiant de vin et de grandes quantités de sang humain.

On n’a jamais revu Jacques St. Germain. Il a disparu aussi mystérieusement qu’il était arrivé. Comme on peut l’imaginer, ses contemporains ont été choqués par ce scandale, se sentant à la fois trahis et dupés, et probablement un peu déçus que la fête ait pris fin.

Jacques St. Germain ou le Comte de St. Germain ?

Les questions restaient sans réponse et c’est là que la légende de Jacques St. Germain en tant que vampire a commencé à fleurir. Le « Comte » de St Germain des années 1700 avait-il réussi à se rendre en Amérique ?

Les mondains de la Nouvelle-Orléans du XXe siècle ont remarqué la ressemblance de Jacque St. Germain avec le Comte de St. Germain, noble du XVIIIe siècle, et les similitudes entre les deux ne s’arrêtent pas là. Les histoires des deux Saint-Germain sont étroitement parallèles, bien que l’aîné ait beaucoup plus d’éléments écrits à se mettre sous la dent. Il y a tellement de mystères, de spéculations et de sottises dans les écrits qui entourent le personnage du Comte que l’on pourrait parfois presque conclure qu’il s’agit d’un personnage fictif – si ce n’est que de nombreux dirigeants fortunés et personnalités éminentes de l’époque font état de son existence.

Comte de Saint Germain. ( Public Domain )
Comte de Saint Germain. ( Public Domain )

Une lettre d’Horace Walpole, le 4e comte d’Oxford, à son ami Horace Mann fournit la première référence incontestée à Saint-Germain :

« Un homme étrange, qui porte le nom de Comte St Germain. Il est ici depuis deux ans, et ne veut pas dire qui il est, ni d’où il vient, mais professe qu’il ne porte pas son vrai nom.  Il chante, joue merveilleusement du violon, compose, est fou, et peu raisonnable. On l’appelle un Italien, un Espagnol, un Polonais, une personne qui a épousé une grande fortune au Mexique et qui s’est enfuie avec ses bijoux à Constantinople, un prêtre, un violoniste, un grand noble. Le prince de Galles a eu une curiosité insatiable à son égard, mais en vain. »

En l’absence d’actes de naissance officiels, les véritables origines du comte de Saint-Germain font l’objet d’un certain désaccord entre les historiens. Isabel Cooper-Oakly, éminente théosophe (une branche de l’occultisme) du XIXe siècle, indique dans son livre The Comte de St. Germain, the Secret of Kings (Le Comte de Saint-Germain, le secret des rois) qu’il est probablement né à Lentmeritz, en Bohême, à la fin du XVIIe siècle et qu’il serait le plus jeune fils du prince Franz-Leopold Ragoczy, de Transylvanie, et de la princesse Charlotte Amalia de Hesse-Wahnfried. En raison de l’environnement politique tumultueux de l’époque, il aurait été placé, alors qu’il n’était encore qu’un enfant, sous la garde du dernier membre de la famille Médicis, Gian Gastone, ce qui, selon de nombreuses personnes, aurait contribué à sa très riche éducation.

Depuis cette publication, de nombreux auteurs ultérieurs ont répété que ses débuts en tant que Ragoczy étaient des faits. Cependant, dans un ouvrage très bien documenté, The Comte De Saint Germain, Last Scion of the House of Rakoczy , l’auteur Jean Overton Fuller confirme qu’il ne s’agit que de spéculations.

Portrait de François II Rákóczi (peint par Ádám Mányoki). ( Public Domain ) Certains spécialistes pensent que le Comte de St Germain faisait partie de la "Maison de Ragoczy".
Portrait de François II Rákóczi (peint par Ádám Mányoki). ( Public Domain ) Certains spécialistes pensent que le Comte de St Germain faisait partie de la « Maison de Ragoczy ».

Autres histoires étranges du Comte de St. Germain

Le refus de St Germain de donner son véritable nom, sauf au roi de France, Louis XV, semble indiquer qu’il protégeait en fait une maison royale. S’il était courant d’utiliser de nombreux titres à cette époque, il était très inhabituel et suspect de ne pas donner sa véritable identité lorsqu’une figure d’autorité le demandait. Cependant, l’acceptation de sa présence si près du roi indique également que le roi était satisfait de son explication de ses origines.

Germain à la Nouvelle-Orléans, le comte St. Germain racontait des histoires fantastiques, prétendait avoir eu des conversations avec Cléopâtre et la reine de Saba, et affirmait avoir été présent lors d’événements historiques remarquables, dont beaucoup avaient eu lieu plus de 500 ans auparavant.

Cooper-Oakly explique qu’une partie de la confusion historique entourant les affirmations du Comte provient du fait qu’il utilisait une grande variété de titres, comme il était d’usage à l’époque, une coutume qui était tolérée dans la société française pour montrer que l’on n’était pas simplement un roturier, mais que l’on venait plutôt d’un service au roi.

Le Comte de Saint Germain aurait été un aristocrate sans profession. Cependant, il a certainement dû profiter de son association avec le roi Louis XV de France, ainsi que de son implication diplomatique avec d’autres dirigeants politiques. En fait, c’est sa capacité à produire des fonds en abondance, chaque fois que nécessaire, qui l’a fait soupçonner d’être un espion.

Le roi Louis XV de France, en confiance à St Germain complètement. Peinture de Maurice Quentin de La Tour (1748). ( Public Domain )
Le roi Louis XV de France, en confiance à St Germain complètement. Peinture de Maurice Quentin de La Tour (1748). ( Public Domain )

Les histoires racontent également que le Comte de St. Germain était très accompli dans une grande variété de domaines. Il était ambidextre, un grand musicien, un linguiste et un alchimiste réputé. D’innombrables récits racontent qu’il a fait jaillir des diamants de l’air, qu’il a transformé des pierres sans valeur en bijoux précieux, qu’il a manipulé du métal pour en faire de l’or, qu’il a affiné des diamants imparfaits pour en faire des chefs-d’œuvre fusionnés et qu’il a créé un élixir de vie qui, selon de nombreux membres de son entourage à l’époque, devait être responsable de sa propre jeunesse et de sa santé.

Peut-être n’y a-t-il qu’un seul Saint-Germain et a-t-il vécu à travers les siècles, sans âge, sans autre besoin de se nourrir que le curieux mélange de vin et de sang humain découvert dans sa maison rapidement abandonnée de la Nouvelle-Orléans.

Le Comte de Saint-Germain & Richard Chanfray, le principal qui a prétendu être le Comte dans les années 1970. ( PJV )
Le Comte de Saint-Germain et Richard Chanfray, le principal qui a prétendu être le Comte dans les années 1970. ( PJV )

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings