Criminalité

Tamara Samsonova

Baba Yaga

Tamara Samsonova, une grand-mère de 68 ans a décapitée, démembrée puis mangée des parties de ses victimes à Saint-Pétersbourg.

Surnommée «Granny Ripper» et «Baba Yaga» par la presse russe, Tamara a consigné des détails sur les meurtres et le cannibalisme dans un journal qu’elle a écrit en russe, anglais et allemand. Selon les entrées du journal, elle a enlevé les poumons de ses victimes et les a mangés.

Première vie de Tamara Samsonova

Tamara Samsonova est née le 25 avril 1947 dans la ville d’Ouzhur, qui fait maintenant partie du kraï de Krasnoïarsk, en Russie. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, elle est arrivée à Moscou et est entrée à l’Université linguistique d’État de Moscou. Après avoir obtenu son diplôme, elle a déménagé à Saint-Pétersbourg, où elle a épousé Alexei Samsonov. En 1971, elle et son mari se sont installés dans la maison nouvellement construite numéro 4 de la rue Dimitrov.

Pendant quelque temps, elle a travaillé pour l’agence de voyages Intourist, notamment au Grand Hotel Europe. L’expérience professionnelle acquise par Samsonova au moment de sa retraite était de 16 ans.

En 2000, le mari de Tamara a disparu. Elle a fait appel à la police, mais les fouilles ultérieures n’ont rien donné. Quinze ans plus tard, en avril 2015, elle s’est à nouveau tournée vers les autorités, cette fois vers l’unité d’enquête du district Frunzensky à Saint-Pétersbourg, faisant une déclaration sur la disparition de son conjoint.

Crimes de Tamara Samsonova

Les victimes de Tamara comprennent des voisins et certains de ses anciens locataires, dont son mari disparu, qui n’a jamais été retrouvé.

Après la disparition de son mari, Tamara a commencé à louer une chambre dans son appartement. Selon les enquêteurs, le 6 septembre 2003, lors d’une dispute, elle a tué son locataire. Il était un résident de Norilsk âgé de 44 ans. Elle a ensuite démembré son cadavre et s’en est débarrassé dans la rue.

En mars 2015, Tamara a rencontré Valentina Nikolaevna Ulanova, 79 ans, qui vivait également rue Dimitrov. Un ami des deux a demandé à Ulanova d’abriter Samsonova pendant un certain temps en raison du fait que l’appartement de Tamara était en cours de rénovation, ce à quoi Ulanova a accepté.

Tamara a vécu dans l’appartement d’Ulanova pendant plusieurs mois, aidant aux travaux ménagers. Elle a commencé à aimer vivre dans l’appartement, voulant y rester plus longtemps et refusant de déménager. Au fil du temps, la relation entre les deux s’est détériorée et Ulanova a finalement demandé à Tamara de partir. Après un autre conflit, elle a décidé d’empoisonner Ulanova, et elle l’a vraiment fait.

Arrestation et confession de Tamara Samsonova

Tamara a été arrêtée le 27 juillet 2015, après avoir été filmée par des caméras de vidéosurveillance près de chez elle, enlevant les parties du corps de sa dernière victime, Valentina Ulanova, dans un sac en plastique noir et portant une marmite contenant sa tête.

Tamara a comparu à une audience accusée du meurtre de Valentina Ulanova. Tamara s’est rendue à Pouchkine, où elle a réussi à persuader un pharmacien de lui vendre un médicament sur ordonnance, phénazépam. De retour en ville, elle a acheté une salade d’Olivier, l’un des plats préférés d’Ulanova, puis a mis les pilules dans la salade et la lui a donnée. Après cela, Tamara l’a découpée avec une scie à métaux alors qu’elle était encore en vie. Son torse a été retrouvé dans un étang à Saint-Pétersbourg.

Tamara a enregistré ses meurtres avec des détails graphiques. Une entrée de journal se lit comme suit: «J’ai tué mon locataire appelé Volodya, je l’ai coupé en petits morceaux avec un couteau dans le bain, j’ai mis les morceaux de corps dans des sacs en plastique et je les ai dispersés dans tout le quartier Frunzensky.

Confession: Dans son journal, Tamara a raconté comment elle avait mangé les parties du corps de ses victimes qu’elle avait piratées

Tamara a fait des bisous à la presse lors de sa comparution devant le tribunal et a déclaré au magistrat: «Je l’ai fait pour être connu comme un tueur en série. Tout est délibéré. Je prépare cette journée depuis 10 ans. Je suis une personne très âgée et je n’ai plus nulle part où vivre, alors j’ai décidé que je devais aller en prison.

«Je mourrai là-bas et l’État m’enterrera probablement. C’est une telle honte pour moi. Je suis coupable et mérite une punition »

Essais et traitement obligatoire de Tamara

Tamara a été placée en détention provisoire dans l’attente de son procès pour 14 meurtres. Elle souffrirait de schizophrénie et avait déjà été hospitalisée trois fois dans des hôpitaux psychiatriques.

Elle a été forcée de passer un examen psychiatrique médico-légal et, le 26 novembre 2015, les résultats ont déterminé qu’elle représentait un danger pour la société et pour elle-même, et elle a donc été placée dans un établissement spécialisé jusqu’à la fin de l’enquête.

En décembre 2015, Tamara a été envoyée en traitement psychiatrique obligatoire dans un hôpital spécialisé de Kazan.

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings
Fermer

Adblock détecté

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité

Et si vous le désactiviez ? La publicité participe au financement de la création de contenus exclusifs à un prix juste. Merci pour votre contribution.