Paranormal

Summerwind, le manoir hanté

Summerwind a été construit au début du XXe siècle en tant que pavillon de pêche au bord du lac West Bay dans le comté de Vilas, dans le nord-est du Wisconsin. En 1916, il a été acheté par Robert Patterson Lamont, qui a engagé les architectes de Chicago Tallmadge et Watson pour remodeler considérablement la propriété et la transformer en manoir. Les rénovations ont duré deux ans et ont conduit à la reconstruction presque totale de parties importantes de la propriété.

Robert Patterson Lamont
Robert Patterson Lamont

Lamont est resté à Summerwind pendant environ 15 ans, au cours desquels les domestiques lui ont dit que le manoir était hanté. Bien qu’il ne les ait pas crues parce que le bâtiment était trop récent, il aurait soudainement abandonné la propriété au milieu des années 1930 après avoir été témoin d’une apparition dans la cuisine du manoir. La légende locale veut que lui et sa femme étaient en train de manger un dessert dans la cuisine, lorsque la porte du sous-sol s’est mise à trembler, révélant la forme fantomatique d’un homme. Lamont aurait jeté un coup d’oeil au fantôme, et sorti un pistolet. Le fantôme a refermé la porte et Lamont a tiré deux coups de feu dans sa direction, avant de fuir la résidence avec sa femme.

Les hantises des années 40 – 60

Dans les années 1940, la propriété a été vendue à la famille Keefer, qui a entretenu le manoir, mais n’y a jamais vécu de façon permanente. Certains récits situent la vente après la mort de Lamont en 1948. D’autres la situent vers 1941, avant sa mort.

Après la mort de M. Keefer, sa veuve a subdivisé le terrain et l’a vendu. La parcelle contenant Summerwind est revenue plusieurs fois à Mme Keefer après que plusieurs acheteurs n’aient pas pu continuer à payer. Au cours de cette période, de nombreux incidents paranormaux ont été enregistrés et les acheteurs ont fait état d’un malaise concernant la propriété, qui est donc restée largement inoccupée.

Les étranges années 1970

Après être restée inoccupée pendant 40 ans, la maison est devenue la résidence d’Arnold et Ginger Hinshaw et de leurs quatre enfants, qui ont emménagé durant l’été 1969. C’est à partir de cette époque que la plupart des rapports de hantises ont été établis.

Après avoir emménagé, les Hinshaw ont signalé un certain nombre d’événements étranges, allant d’ombres vacillantes qui semblaient se déplacer dans les couloirs et de voix douces qui s’arrêtaient lorsqu’ils entraient dans les pièces, à des problèmes électriques et mécaniques inexpliqués et des fenêtres à guillotine qui se soulevaient toutes seules. Ils ont également déclaré avoir vu le fantôme d’une femme non identifiée qui est apparue à plusieurs reprises à proximité de la salle à manger de la maison.

La légende urbaine veut qu’après avoir éprouvé des difficultés prolongées à retenir les ouvriers, les Hinshaw aient décidé de rénover eux-mêmes la maison. Au cours de ces rénovations, Arnold aurait retiré un tiroir à chaussures d’un placard aménagé et découvert une niche cachée derrière celui-ci. Il y a découvert ce qu’il a d’abord pris pour les restes d’un animal. Cependant, en raison de l’exiguïté de l’entrée, il ne pouvait être certain de ce qu’il avait vu. Plus tard dans la journée, lorsqu’il envoya sa fille Mary dans le renfoncement pour voir ce qu’était réellement l’objet non identifié, Mary découvrit un crâne humain et des mèches de cheveux noirs. Aucun rapport de la découverte n’a jamais été fait à la police et la véracité de la légende n’a jamais été déterminée. Le corps aurait disparu lorsque le père et le frère de Ginger ont enquêté dans le recoin plusieurs années plus tard.

Six mois après avoir emménagé à Summerwind, Arnold a fait une dépression. Il se mit à errer dans le manoir la nuit et à jouer de l’orgue Hammond d’une manière exaspérante, affirmant que des voix dans sa tête lui ordonnaient de le faire. Pendant ce temps, Ginger a fait une tentative de suicide. Arnold est soigné et Ginger s’installe chez ses parents à Granton, dans le Wisconsin. Le terrain, une fois de plus, est revenu à Mme Keefer.

Des années plus tard, le père de Ginger, Raymond Bober, a annoncé son intention d’acheter Summerwind et de la transformer en restaurant avec l’aide de sa femme, Marie, et de son fils, Karl. Les tentatives des Bober de rénover la maison ont souffert des mêmes problèmes que celles des Hinshaw. Karl, le fils de Bober, qui s’est rendu seul dans la maison afin d’établir des devis et d’effectuer des travaux de lutte contre les parasites, a signalé divers événements troublants, notamment des voix et une reconstitution surnaturelle apparente du prétendu incident de Lamont dans les années 1930.

Les ouvriers du bâtiment ont également déclaré se sentir mal à l’aise et se sont plaints de la disparition d’outils et d’autres événements. Par exemple, lorsqu’ils essayaient de dessiner des plans, les dimensions de la maison changeaient, certaines pièces étant plus grandes certains jours que d’autres. Des photographies prises au même endroit, sur la même pellicule, auraient également montré une seule pièce de tailles différentes, même si elles avaient été prises à quelques secondes d’intervalle, ou auraient montré des meubles qui se trouvaient dans la pièce lorsque les Hinshaw y vivaient, mais qui avaient été enlevés depuis.

Après avoir été confronté à plusieurs incidents apparemment surnaturels et à un certain nombre de difficultés d’ordre conventionnel, Bober a abandonné en 1979 son projet de conversion de Summerwind, et le terrain est redevenu la propriété de Mme Keefer. Bober a demandé l’autorisation d’exploiter un stand de concession à proximité, mais sa demande a été rejetée en raison d’un problème avec les ordonnances locales. Bober a publié un récit de ses expériences à Summerwind en 1979, sous le pseudonyme de « Wolffgang Von Bober ».

Les années 80 et l’escalade des hantises

Après l’abandon de la propriété par Bober, celle-ci est vendue une nouvelle fois, mais revient à Mme Keefer. En 1986, alors que le manoir était tombé en ruine, Summerwind a été acheté à la succession de Mme Keefer par un groupe de trois investisseurs. Plus tard, le terrain et les ruines ont été vendus à une famille canadienne, qui vit à Richmond Hill, en Ontario. Ils rapportent de fréquentes hantises inexpliquées, des observations et des activités paranormales.

Il y a eu plusieurs rapports largement non confirmés par des personnes qui ont enquêté sur la maison dans son abandon, impliquant souvent des objets volant autour, disparaissant et réapparaissant, et des photographies avec des ombres étranges. Des visiteurs clandestins de fin de soirée ont également déclaré avoir vu le manoir Summerwind tel qu’il aurait pu apparaître à une époque antérieure. Des visites ultérieures ont ensuite révélé le véritable état de délabrement du manoir.

En juin 1988, Summerwind a été frappé par la foudre à plusieurs reprises, ce qui a provoqué un incendie qui a détruit une grande partie du manoir. Aujourd’hui, il ne reste que les cheminées, les fondations et les marches en pierre de la maison.

L’épisode de la série hantise qui parle de summerwind:

Lecteur 01


Lecteur 02


Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings
Fermer

Adblock détecté

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité

Et si vous le désactiviez ? La publicité participe au financement de la création de contenus exclusifs à un prix juste. Merci pour votre contribution.