Le fantôme de Montrose – Le Blog De L'Etrange
Paranormal

Le fantôme de Montrose

Le 27 mai 1913, l’Irlandais Desmond Arthur est tué alors que son avion survole Montrose en Ecosse. Trois ans plus tard, son esprit est revenu sur les lieux pour les hanter. Le fantôme a disparu en janvier 1917 et n’a jamais été revu. Mais pourquoi ?

Tout d’abord, examinons l’accident fatal. Arthur était un aviateur expérimenté et lors de son dernier vol, il avait emmené son biplan BE2 à une altitude de 2 500 pieds. Les personnes au sol ont vu avec horreur l’aile de l’avion se briser, entraînant l’appareil dans une violente vrille.

En regardant, ils ont vu une forme sombre être projetée de l’avion – les parachutes n’étaient pas portés en 1913 – et ont réalisé qu’ils assistaient à la chute fatale de l’aviateur.

Cecil Grace
Cecil Grace

Desmond Arthur (de son nom complet Desmond Phelps Pery Lucius Studdert Arthur) est né le 31 mars 1884 à O’Brien’s Bridge, dans le comté de Clare, en Irlande. Fils de Thomas F. Arthur et de Helen Studdert, il est issu d’une famille éminente de Clare et a fait ses études à la Portora Royal School, à Enniskillen. Il était un sportif enthousiaste et a remporté un certain nombre de prix dans des épreuves de vitesse automobile.Son frère aîné et lui ont hérité conjointement du domaine de Glenomera de leur père en 1888, et il a atteint sa majorité en 1905, l’année où la maison a été détruite par un incendie.En 1908, il est devenu lieutenant dans la réserve automobile de l’armée.Arthur a assisté à la première réunion de l’aviation irlandaise à Leopardstown Racecourse le 29 août 1910. C’est là qu’il a été présenté à Cecil Grace, un pionnier de l’aviation, qui a renforcé son désir de devenir pilote. Il a rejoint le 5e Bataillon des Royal Munster Fusiliers (Réserve spéciale) et a été promu lieutenant le 27 mai 1911. Le 18 juin 1912, il obtient le certificat n° 233 du Royal Aero Club après avoir effectué ses essais aux commandes d’un monoplan Bristol Prier à Brooklands.

Le fantôme de Montrose
"Montrose Air Station Broomfield 1914" par Crown - Montrose Air Station Heritage Centre Archive, Écosse. Licence du domaine public via Wikimedia Commons.
« Montrose Air Station Broomfield 1914 » par Crown – Montrose Air Station Heritage Centre Archive, Écosse. Licence du domaine public via Wikimedia Commons.
L’enquête

Desmond Arthur a été membre du Royal Flying Corps (l’ancêtre de la RAF) et avait été basé à Montrose. L’enquête sur l’accident a révélé que l’aile du biplan s’était brisée car, à un moment donné, elle avait été mal réparée.

En secret.

Il n’y avait aucune trace d’une quelconque réparation effectuée sur l’avion. On a donc pensé qu’un ouvrier avait endommagé l’avion accidentellement et que, craignant d’être puni, il s’était empressé d’effectuer une réparation bâclée et très inefficace. On a estimé que Desmond Arthur avait été assassiné par celui qui avait effectué cette réparation hâtive et inadéquate.

La première guerre mondiale

L’année qui suit la mort d’Arthur voit le début de la Grande Guerre. Les collègues d’Arthur de la base aérienne de Montrose sont désormais déployés à l’étranger et les locaux sont utilisés pour l’entraînement au pilotage. Mais ce n’est qu’un soir de l’automne 1916 que le fantôme de l’aviateur fait sa première apparition.

Le plus souvent, le fantôme est vu soit en train de s’approcher du mess des officiers, soit assis en train de lire tranquillement. Au début, les officiers qui ont vu l’esprit hésitent à en parler à qui que ce soit, mais l’apparition est si fréquente que le bruit se répand rapidement au sujet du fantôme de l’aviateur.

Certaines personnes qui entendent l’histoire pensent qu’il s’agit de l’imagination surexcitée d’aviateurs fatigués par la guerre. D’autres se réjouissaient simplement de raconter une histoire de fantôme effrayante. Mais un homme, C.G. Grey, a pris ces histoires au sérieux et a décidé d’enquêter. Qui était cet esprit ?

Escadron n°2

La première chose que Grey remarque est que l’esprit apparaît toujours dans le mess des officiers de l’escadron n°2. Au début de la guerre, un nouveau bâtiment avait été construit pour les pilotes stagiaires – mais le fantôme n’y apparaissait jamais. Le chasseur de fantômes M. Grey a donc décidé que l’esprit devait être l’un des officiers de l’escadron avant la guerre. Les descriptions et autres informations ont conduit Grey à penser que le fantôme était celui de Desmond Arthur.

Pourquoi le fantôme est-il apparu trois ans plus tard ?
Desmond Arthur
Desmond Arthur

Arthur était mort en 1913. Le fantôme a commencé à apparaître à Montrose en 1916. Pourquoi ce décalage ? En 1916, une autre enquête sur la mort de l’aviateur a écarté la conclusion précédente selon laquelle l’avion avait été réparé à la hâte et a conclu que la responsabilité du crash incombait à Arthur lui-même.

L’esprit de Desmond Arthur avait besoin de laver son nom et s’est présenté au mess des officiers de Montrose où se trouvaient ses amis. Beaucoup d’entre eux avaient vu l’accident fatal et savaient que l’avion était défectueux. Peut-être que l’esprit essayait de les inciter à s’assurer que la vraie vérité était connue et qu’Arthur n’avait pas causé sa propre mort.
Et c’est ce qu’ils ont fait. Une autre enquête a été menée et a confirmé la conclusion initiale, à savoir que l’avion était défectueux en raison d’une réparation hâtive et qu’Arthur n’était en rien responsable. Le rapport est rendu public à la fin du mois de décembre 1916.

Quelques jours plus tard, le fantôme est aperçu à Montrose et n’a jamais été revu depuis.

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings