Folklore

La Villa Vecchi

Le manoir le plus hanté d'Italie

La Villa de Vecchi, abandonnée, a reçu plusieurs surnoms : la maison rouge (en raison de sa couleur d’origine), la maison des fantômes et la maison des sorcières. La légende veut qu’une horrible tragédie survenue en 1862 ait fait de la Villa de Vecchi un lieu propice à l’épanouissement du mal, et qu’un occultiste tristement célèbre y ait pénétré et l’ait remplie d’esprits. Mais quelle est la part de vérité dans cette légende ?

La Villa De Vecchi a été construit à Cortenova, dans la province de Lecco, par Felice de Vecchi, figures marquantes du panorama italien du Risorgimento. La passion inépuisable de Felice pour l’Orient lui fait acheter divers objets, dont la plupart des meubles de la villa. Formé de 3 niveaux, la structure était à l’époque pleine de meubles et de bibelots de toutes sortes. Dehors, il y avait un parc composé d’un jardin et d’une fontaine, mais aujourd’hui il n’en reste aucune trace. Les travaux de construction commencèrent en 1854, et se terminèrent en 1858, grâce à l’habileté de l’architecte Alexandre Sidoli. Felice De Vecchi avait également participé activement aux cinq jours de Milan, et était à la tête de la garde nationale italienne.

La légende de la Villa de Vecchi

Né à Milan en 1816, Felix de Vecchi se passionne très tôt pour les voyages et la peinture. À l’âge de 30 ans, il s’est rendu dans plusieurs pays d’Asie, d’Afrique et d’Europe occidentale et a puisé une grande partie de son influence artistique dans les paysages, l’architecture et les gens.

Bien qu’il soit un artiste renommé à la fin des années 1840, il devient un héros décoré pour ses fonctions de capitaine de la Garde nationale lors des « Cinq jours de Milan », un soulèvement contre la domination autrichienne en 1848. Cet événement a joué un rôle déterminant dans le déclenchement de la première guerre d’indépendance italienne.

En 1854, Felix De Vecchi a demandé à l’architecte Alessandro Sidoli de construire la nouvelle maison de vacances de sa famille dans la région montagneuse de Cortenova. La Villa de Vecchi devait refléter une partie de l’architecture dont Felix avait été témoin à la fin des années 20 et 30, et contenir certaines commodités qui, à l’époque, n’étaient accessibles qu’aux riches.

Mais avant que certaines de ces merveilles ne soient construites, comme un observatoire au dernier étage, Alessandro Sidoli est décédé en 1857. Aujourd’hui, certains disent que cela aurait dû être considéré comme un avertissement de Félix pour le mal sur lequel il avait construit sa maison.
La maison rouge

Malgré la mort de Sidoli en 1857, la majeure partie du manoir de cinq étages avait déjà été construite. La Maison Rouge, surnommée ainsi en raison du grès rouge utilisé pour sa construction, était équipée d’un système de chauffage ultramoderne avec des tuyaux chauffés dans tous les étages, d’un système de poulies permettant de hisser la nourriture et d’autres produits vers d’autres portes, et d’une grande fontaine pressurisée.
La maison rouge villa de vecchi Italie hantée

Felix n’a pas cherché d’autre architecte pour achever les travaux et semblait satisfait du travail déjà accompli. Les années suivantes, Félix et sa famille, dont sa femme Carolina Franchetti de Ponte et sa fille Béatrice, passent leurs étés dans la somptueuse demeure.

Mais en 1862, la tragédie frappe. Cette année-là, Félix laisse sa femme et sa fille au manoir, tout en continuant à aider la Garde nationale. Après plusieurs semaines, il revient et trouve Carolina sauvagement assassinée, la tête horriblement enfoncée. Bien qu’il soit sous le choc du meurtre de sa femme, Felix se rend vite compte que Beatrice a disparu.

Felix et d’autres personnes lancent des recherches dans les forêts environnantes à la recherche d’une quelconque trace de Beatrice, mais personne ne parvient à la localiser. Les semaines passent et l’équipe de recherche perd espoir, mais Félix poursuit ses recherches à toute heure de la nuit.

Après des mois de recherche et ne pouvant se résoudre à perdre sa famille, Félix retourna à la Villa et se suicida.

La Villa de Vecchi fut laissée à son frère Biagio, qui négligea de s’en occuper et commença à la détériorer. Au fil des ans, de nombreuses personnes commencèrent à murmurer que les fantômes de Carolina rôdaient toujours dans les couloirs, certains affirmant qu’ils pouvaient l’entendre jouer du piano au premier étage, comme elle l’avait fait à maintes reprises au cours de sa vie.

Certains affirment que sa présence fantomatique a intrigué l’un des occultistes les plus influents du monde dans les années 1920. Un homme qui fut décrit comme « l’homme le plus méchant qui ait jamais vécu », Aleister Crowley.

La maison des sorcières d’Allister Crowley

Au XXe siècle, l’un des occultistes les plus connus et les plus influents était Aleister Crowley, dont on disait qu’il pratiquait la magie noire et les sacrifices d’animaux et d’êtres humains, et qu’il avait contribué à la publication de The Lesser Keys of Solomon the King, un livre de sortilèges et de malédictions.
Aleister Crowley villa de vecchi

Dans les années 1920, on raconte que pendant son séjour en Italie, Crowley se rendait souvent à la Villa de Vecchi, car il était attiré par l’endroit et par l’esprit qui était censé hanter la maison.

Après avoir effectué plusieurs rituels, la maison a été envahie par les esprits des personnes décédées dans la région.

Dans les années qui ont suivi les visites de Crowley, de nombreux adeptes se sont introduits dans la maison et ont effectué leurs propres rituels et sortilèges, certains affirmant que quelques-uns d’entre eux avaient ouvert une porte sur l’enfer.

Depuis lors, ceux qui visitent le manoir affirment voir des esprits errer dans les couloirs ou entendre le son d’un piano jouant au premier étage.

Aujourd’hui, ces légendes ont contribué à donner à la Villa de nombreux surnoms, dont le manoir des fantômes et la maison des sorcières, pour n’en citer que deux.

Est-ce arrivé ?

Après avoir fait des recherches sur la vie de Felix de Vecchi et sur celle de sa fille, je peux affirmer avec une certitude absolue que la légende qui a donné naissance au manoir des fantômes n’a pas eu lieu.

La famille de Vecchi

Si Felix de Vecchi a bien commandé à Alessandro Sidoli la construction de la Villa de Vecchi (ce qui s’est effectivement produit en 1853), la Villa n’était pas destinée à la femme et à la fille de Felix en tant que maison de vacances. Felix et sa femme, Carolina Franchetti di Ponte, ont eu deux enfants, Giusseppe né en 1846 et Beatrice en 1850. De plus, Carolina est décédée le 7 février 1851, des années avant que le manoir ne soit envisagé.

En 2013, Alice Bitto, de l’Université de Milan Bicocca, a rédigé son mémoire de maîtrise intitulé Felice de Vecchi : Uno Sguardo Dimenticato Sull’oriente (Felix de Vecchi : un regard oublié sur l’Orient) qui comprend probablement la seule biographie complète sur la vie de Felix de Vecchi.

Grâce à son ouvrage, nous savons que Carolina est morte d’une maladie inconnue en 1851 après avoir pris soin de sa mère mourante pendant plusieurs mois en 1850 et qu’elle n’a pas été assassinée en 1862. Nous savons également que Felix ne s’est jamais remarié et qu’il ne peut donc pas y avoir eu d' »épouse » assassinée dans la villa.

Nous savons également, grâce aux travaux d’Alice Bitto, que la fille de Félix n’a jamais disparu et qu’elle n’est donc pas à l’origine de sa mort. Félix souffrait depuis longtemps de troubles hépatiques, au moins dix ans avant sa mort. Bien qu’il soit décédé en 1862, on pense que sa mort a été attribuée à une maladie du foie. Il est également important de noter que Felix n’est pas mort à la Villa, mais à Milan.

Quant à Béatrice, nous savons, grâce à un annuaire de la noblesse italienne publié en 1895, qu’elle a épousé le célèbre historien Antonio Cavagna Sangiuliani en 1867. Ils sont restés mariés jusqu’en 1885. Cette information est confirmée par la biographie de Sangiuliani écrite après sa mort en 1913 et par des lettres retrouvées archivées à la bibliothèque de l’université de l’Illinois.

 

Les rumeurs concernant les visites d’Aleister Crowley à la Villa de Vecchi sont un peu plus difficiles à réfuter. En effet, entre 1920 et 1923, Crowley a effectivement passé du temps en Italie, mais il n’existe aucune trace de son séjour à la Villa.

Crowley a passé du temps en Italie en Sicile, où il a créé l’Abbaye de Thelema, une commune qui se concentrait sur l’enseignement de la magie et sur une vie basée sur le libre arbitre. Sans surprise, il y eut des rumeurs de rituels, de sacrifices et d’invocations d’anges et de démons, une ancienne membre accusant la consommation de sang de chat d’être à l’origine de la mort de son mari.

Sacrifice de chat Aleister Crowley

13 avril 1934, page 1 de l’Evening Chronicle Newcastle Upon Tyne, Tyne and Wear, Angleterre

Bien que cette affirmation ait été débattue par Crowley et d’autres, la mort étant probablement liée à la consommation d’eau contaminée, ce genre d’accusations a conduit le gouvernement à envoyer une lettre d’expulsion à Aleister Crowley.

L’abbaye de Thelema étant située à 1 475 km de la Villa de Vecchi, il semble difficile de croire qu’Aleister aurait fait un long voyage pendant les trois années où il dirigeait sa commune, mais c’est possible.

Malgré cela, de nombreux disciples d’Aleister ou des personnes ayant entendu les rumeurs ont visité la Villa et s’y sont introduits. Nombreux sont ceux qui pensent qu’Aleister y a invoqué des esprits et que ces derniers errent encore dans les couloirs ou jouent du piano aujourd’hui démantelé.

De nombreux articles en ligne perpétuent encore ces légendes, notamment celle de la mort de la famille de Felix de Vecchi, et vu l’état actuel de la Villa, il n’est pas difficile de croire que le mal y habite.

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings
Fermer

Adblock détecté

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité

Et si vous le désactiviez ? La publicité participe au financement de la création de contenus exclusifs à un prix juste. Merci pour votre contribution.