Gerald et Alice Uden – Les partenaires du crime – Le Blog De L'Etrange
Criminalité

Gerald et Alice Uden – Les partenaires du crime

Un cold case résolu 38 ans après

Une fille au cœur brisé révèle comment elle a découvert le sombre secret de ses parents après que le père a tué sa première femme et ses deux beaux-fils et que la mère a « assassiné son ex-mari dans son sommeil ».
Gerald Uden, 71 ans, condamné à la prison à vie en novembre pour les meurtres de son ex-femme Virginia et de ses deux fils en 1980.

Alice Louise Uden, 74 ans, accusée du meurtre de son troisième mari Ronald Holtz en 1974, qu’elle prétend être en état de légitime défense.

Leur fille Erica Hayes, 41 ans, a décrit l’horreur que lui inspiraient les sombres secrets de ses parents, mais a déclaré « ils sont toujours les personnes que j’aime ».

La mère de Virgina Uden est décédée en avril dernier à l’âge de 92 ans sans jamais savoir ce qui était arrivé à sa fille unique et à ses deux petits-fils. Gerald Uden leur a tiré une balle derrière la tête, a mis leurs corps dans des barils de pétrole et les a jetés dans un lac.

Gerald Uden, originaire de Chadwick, dans le Missouri, a été condamné à la prison à vie en novembre après avoir avoué avoir tué son ex-femme et les deux fils de celle-ci, âgés de 10 et 11 ans, en 1980.

Alice Louise Uden a plaidé non coupable du meurtre de son troisième mari, Ronald Holtz, 25 ans, dont le corps a été récemment retrouvé dans une mine abandonnée du Wyoming.

Gerald Uden
Gerald Uden
Alice Uden
Alice Louise Uden

Le couple a caché les corps dans le Wyoming il y a plusieurs décennies, puis s’est marié et a déménagé à 1 100 km de là, dans la minuscule communauté de Chadwick, dans le Missouri.

Mme Hayes décrit son enfance dans cette ville agricole rurale comme idyllique, affirmant que ses parents étaient très heureux en ménage et « toujours en train de rire ».

Ce monde paisible a été anéanti le 26 septembre de l’année dernière lorsque Mme Uden, infirmière de formation, a été arrêtée pour le meurtre de Holtz.

En 2007, quelqu’un avait conduit la police à la mine où il était enterré après avoir été vu pour la dernière fois en décembre 1974 à Sheridan, dans le Wyoming.

M. Uden, chauffeur routier longue distance, a été arrêté un jour plus tard pour les meurtres de son ex-femme et de ses deux garçons.

Leur fille Erica Hayes, chauffeur routier de 41 ans, a décrit le moment où son beau-père a découvert que le mensonge de toute une vie était enfin terminé.

Uden a emmené le fils d’Erica, Mackenzie, 20 ans, dans la chambre à coucher et lui a donné ses fusils de chasse et ses guitares.

Mme Hayes a dit :

Il [Uden] a alors entendu frapper à la porte et il a dit,

Mackenzie, n’aie pas peur, mais ça y est.

 

Erica Hayes, fille d'Alice et Gerald Uden, a parlé au magazine People de ses parents assassins.
Erica Hayes, fille d’Alice et Gerald Uden, a parlé au magazine People de ses parents assassins.

 

C’était le FBI. Je lui ai fait un câlin. Et il a dit :

Dieu, je suis désolé pour ce que j’ai fait.

En septembre 1980, la femme de Gerald Uden a disparu de Lander, Wyoming, avec ses deux fils, Reagan, 10 ans, et Richard, 11 ans. Uden avait adopté les deux garçons pendant son court mariage avec Virginia mais n’était pas le père biologique.

Mme Uden, 32 ans, et ses fils ont été vus pour la dernière fois chez sa mère, Claire Martin, avant de partir à la rencontre de Gerald Uden pour aller chasser.

Quelques jours plus tard, la voiture de Virginia a été retrouvée vandalisée et imbibée de sang. Elle avait été recouverte de branches de pin pour tenter de la cacher.

Malheureusement, les aveux de Gerald Uden ne sont pas arrivés à temps pour Mme Martin, qui est morte en avril dernier à l’âge de 92 ans sans jamais savoir ce qui était arrivé à sa fille unique et à ses petits-fils.

Reagan Uden, 10 ans
Reagan Uden, 10 ans
Richard Uden, 11 ans
Richard Uden, 11 ans

Mme Martin était certaine que Gerald Uden était à blâmer, mais elle n’avait aucune preuve.

Mme Hayes a déclaré au magazine qu’elle connaissait déjà le sombre secret de sa mère après qu’Alice Louise Uden lui a avoué en 2004 qu’elle avait tué quelqu’un.

Mme Hayes a déclaré :

Elle m’a fait asseoir et m’a dit qu’elle avait tué quelqu’un… Elle a dit que Holtz était violent et menaçait de nous tuer tous les deux et qu’elle l’avait fait pour me protéger. Elle s’est mise à pleurer, puis m’a serrée dans ses bras et m’a dit :

Ce qui arrive, arrive.

Mme Hayes a déclaré que les sombres secrets ont bouleversé son monde mais que, malgré ce qu’elle sait maintenant du passé de ses parents, « ils sont toujours les personnes que j’aime ».

Virginia Uden a été assassinée par son mari Gerald pour qu'il puisse être avec Alice Louise.
Virginia Uden a été assassinée par son mari Gerald pour qu’il puisse être avec Alice Louise.

Le secret d’Alice Uden, longtemps gardé, semble avoir été dévoilé après que quelqu’un ait déclaré à la police, en 1989, qu’elle avait avoué avoir tiré sur son mari dans son sommeil.

En 2007, la même source aurait ensuite conduit la police dans un puits de mine. Les autorités disent avoir retrouvé l’été dernier le corps de Ronald Holtz dans une mine située dans un ranch du comté de Laramie, dans le sud-est du Wyoming. Les enquêteurs disent qu’il avait un trou de balle dans le crâne.

Gerald Uden a avoué que Virginia Uden et les deux garçons étaient dans des bidons au fond du lac Freemont.

Il a été condamné le 1er novembre à la prison à vie. Gerald Uden est resté vague sur ses motivations, mais a déclaré que Virginia Uden était devenue « intolérable ».

Virginia a fait tout son possible pour nous séparer, Alice et moi, a-t-il déclaré. Elle s’est servie des garçons pour y parvenir.

Il a dit qu’il n’avait aucune excuse pour les meurtres et le juge Norman Young du comté de Fremont a dit qu’il était d’accord.

Gerald Uden a épousé Virginia Uden en 1974. Il a déclaré :

Elle est venue à moi sous de faux prétextes. Elle est venue me voir en cherchant un mari, et par un concours de circonstances, je suis tombé amoureux de cette femme, et nous nous sommes mariés.

Il a déclaré que Virginia lui a demandé d’adopter ses enfants. Il l’a fait mais elle a demandé le divorce six semaines plus tard.

Gerald a ensuite épousé Alice. Alors que certains enquêteurs ont pensé que la pension alimentaire pour enfants était son mobile, Uden a déclaré que payer la pension alimentaire pour enfants n’était pas un problème.

Il a dit qu’il avait fini par « devoir faire un choix » entre Alice et Virginia.

Il a déclaré que le jour des meurtres, il a rencontré Virginia et les garçons à un coin de rue près de sa maison à l’est de Pavillion. Il a déclaré que Virginia avait apporté une carabine de calibre 22, mais il a nié lui avoir demandé de l’apporter.

Il a dit qu’ils ont conduit pendant 8 ou 9 km vers le nord dans un break Ford Country Squire de 1973, puis sont sortis près d’un canal d’irrigation.

Les garçons voulaient tirer avec la carabine, a dit Uden.

J’ai dit que je voulais la tester. Je l’ai testé, elle fonctionnait très bien.

Il a dit avoir marché derrière Virginia Uden, lui avoir tiré une balle derrière la tête, puis avoir tiré sur Richard derrière l’oreille.

Reagan a vu ce qui se passait. Il a couru, a trébuché et est tombé dans le fossé, a dit Uden. Quand il est tombé, je me suis approché et j’ai tiré sur lui derrière l’oreille.

Plus tard, les autorités ont trouvé le break avec du sang dedans, mais aucun signe des victimes.

Uden a dit qu’il s’était débarrassé des corps dans une ancienne mine, mais qu’il y est retourné quelques mois plus tard pour les récupérer.

Il a mis le corps de Virginia dans un baril en acier de 55 gallons et l’a scellé, a-t-il dit, puis il a mis les corps des garçons dans un baril de 30 gallons et l’a scellé également. Il a dit avoir pris son bateau pour aller au lac Fremont et avoir jeté les fûts.

Les corps n’ont pas encore été retrouvés.

Alice Uden a déclaré qu’après avoir pris une arme à feu le jour où elle a tué son mari, elle était déterminée à lui ôter la vie.

Alice Uden, 75 ans, a pris la parole à la barre des témoins lundi, pour dire aux jurés qu’elle a tué Ronald Holtz il y a près de 40 ans pour protéger sa fille de 19 mois, Erica.

Mais les jurés ont d’abord visionné une interview vidéo réalisée en septembre dernier par les agents spéciaux de la division des enquêtes criminelles du Wyoming, Tina Trimble et Loy Young.

Dans l’interview, Uden a d’abord nié connaître Holtz. Mais elle a changé d’avis après que Trimble ait dit à Uden qu’ils avaient retrouvé son corps dans un puits de mine abandonné sur le Remount Ranch entre Cheyenne et Laramie.

Uden a donné aux agents sa version des événements qui ont conduit à sa mort. Uden a déclaré que Holtz était rentré chez lui après avoir conduit son taxi, qu’Erica s’était mise à pleurer, qu’Uden et Holtz s’étaient disputés et qu’il avait couru vers la chambre d’Erica. Uden a dit qu’elle a récupéré un fusil de calibre 22 derrière la porte du placard de la chambre, a pris le fusil et lui a tiré une balle dans la tête.

Uden a ensuite déclaré avoir emmené sa jeune fille chez les parents de Holtz à Commerce City, dans le Colorado, pendant qu’elle retournait se débarrasser du corps.

Mais lors de son témoignage devant le juge, la version d’Uden a encore changé.

Lorsqu’on lui a demandé de décrire le jour de la mort de Holtz, Uden a déclaré qu’il dormait dans la chambre lorsqu’il s’est réveillé et a entendu Erica pleurer.

Holtz s’est mis en colère lorsque l’enfant pleurait constamment, a dit Uden.

 – Il est sorti en trombe de la chambre et a traversé le couloir jusqu’à la chambre d’Erica. J’ai tendu les bras pour l’arrêter, et c’est à ce moment-là qu’il m’a frappé et poussé au sol, a témoigné Uden .

– Je me suis levé, j’ai pris le fusil dans le placard à balais et je me suis dirigé vers la chambre d’Erica. Il était déjà entré dans sa chambre et était en quelque sorte penché sur son berceau, les bras tendus. J’ai fait le tour et je l’ai vu s’approcher d’elle, a dit Uden calmement.

– Que s’est-il passé ensuite ? , a demandé Donald Miller l’avocat de Uden

– J’ai tiré sur lui , a-t-elle dit.

– Pouvez-vous expliquer ce que vous avez ressenti ?

– La peur, j’avais peur. Peur qu’il ne soit pas mort et qu’il se retourne contre moi, qu’il me batte ou qu’il tue Erica, a dit Uden.

– Donc vous étiez engagé au moment où vous avez touché l’arme ?, a demandé Miller.

– Oui, a répondu Uden.

Elle a ajouté que Holtz est tombé par-dessus la balustrade du berceau après avoir reçu une balle dans la tête, et a glissé sur le sol, où il est resté jusqu’à ce qu’elle revienne du Colorado.

Lorsqu’on lui a demandé s’il y avait du sang sur le matelas, Uden a répondu par l’affirmative.

L’accusation a déclaré plus tôt lundi, lors du témoignage de l’agent Trimble de la DCI, qu’Uden avait mentionné lors de l’entretien enregistré qu’il y avait une mare de sang sur le matelas, indiquant qu’elle avait tué Holtz alors qu’il dormait dans son lit.

Pendant le témoignage d’Uden, elle a fait référence au matelas en question comme appartenant au bébé.

Dans un appel enregistré en prison avec sa fille, Uden a admis avoir eu un matelas ensanglanté et l’avoir jeté dans une décharge de l’Illinois avec l’aide de sa mère.

Plus tôt dans la journée, des témoignages d’experts ont révélé que Holtz avait des antécédents d’instabilité mentale et qu’il avait été diagnostiqué comme ayant des tendances sociopathes.

En outre, Holtz aurait eu plusieurs accès de violence dans deux centres médicaux VA différents.

Les jurés ont également entendu le Dr James Wilkerson, un médecin légiste de Loveland, dans le Colorado, qui a déclaré qu’il était « sûr à plus de 51 % » que Holtz avait été tué en position couchée. Il a démontré l’angle du tir en tenant le crâne de Holtz.

Pendant des décennies, Todd Scott dit avoir été hanté par un terrible secret. Sa mère, Alice Uden, lui a raconté que, dans les années 1970, elle avait tué son troisième mari, Ronald Holtz, 25 ans, pendant son sommeil.

Elle m’a tout simplement raconté qu’elle s’était levée une nuit, qu’elle avait pris un 22 et qu’elle avait tiré une balle dans la tête de Ron, a déclaré en larmes Scott, aujourd’hui âgé de 53 ans, à un jury du Wyoming la semaine dernière.

Après son témoignage, Scott s’est tourné vers Uden, aujourd’hui âgé de 75 ans et en fauteuil roulant, et lui a dit :

Je te déteste !!!

Bien que Scott ait affirmé qu’au fil des ans, il avait parlé de ses aveux à tout le monde, de la police à ses employeurs, l’accusation de meurtre n’a été déposée qu’à la fin de l’année dernière, lorsque les restes de Holtz ont été retrouvés.

Cette découverte a eu lieu au moment où un autre secret de famille choquant a été révélé : Le quatrième et actuel mari d’Uden, Gerald, 71 ans, chauffeur routier, a avoué avoir tué son ex-femme et leurs deux garçons dans le Wyoming en 1980. Le 1er novembre, Gerald Uden a été condamné à la prison à vie.

Erica Hayes, 41 ans, la plus jeune des cinq enfants d’Alice Uden, a raconté comment son beau-père l’a rencontrée sur un relais routier près de leur maison à Chadwick, dans le Missouri, et a avoué le triple meurtre. L’avocat de la défense d’Alice Uden a demandé au juge de ne pas permettre aux jurés d’entendre quoi que ce soit sur l’affaire de Gerald Uden.

Un homme violent, selon Uden

Les jurés ont entendu la fille aînée d’Alice Uden, Theresa Twyford, 55 ans, qui a soutenu l’argument des procureurs selon lequel Uden a tiré sur Holtz dans son sommeil, et non au cours d’une bagarre, comme le prétendent ses avocats. Mais Twyford a également témoigné que sa mère lui avait dit que Holtz était un homme violent qui l’avait déjà battue et frappée sur le bord de la route.

Frêle et émotive, Uden a pris la barre des témoins disant aux jurés qu’elle a tué Holtz parce qu’elle avait « peur » et devait protéger sa petite fille. Les délibérations ont commencé mercredi.

Selon Uden, Holtz était un vétéran du Vietnam qui a été libéré avec honneur en 1970 pour de nombreux problèmes psychiatriques, y compris des menaces de suicide. Un jour, alors qu’Erica, alors âgée de 2 ans, se mettait à pleurer, Holtz, qui travaillait comme chauffeur de taxi, est entré dans une colère noire, se jetant sur la petite fille en criant :

Je vais la tuer, a témoigné Uden.

J’ai essayé de l’arrêter, il m’a renversée et a couru dans sa chambre, a-t-elle dit.

J’étais près du placard à balais et j’avais une arme à feu là-dedans, je l’ai saisie et j’ai suivi juste derrière lui et je lui ai tiré une balle à l’arrière de la tête.

Holtz est tombé par-dessus la balustrade du berceau, a-t-elle témoigné, et a glissé jusqu’au sol. Uden dit avoir emmené Erica chez les parents de Holtz à Commerce City, dans le Colorado, puis être revenue et s’être débarrassée du corps.

D’après les autorités, le meurtre a eu lieu entre la veille de Noël 1974 et le 5 février 1975. Près de six ans plus tard, le 12 septembre 1980, Gerald Uden a tué Virginia Uden, 32 ans, et ses fils Richard, 11 ans, et Reagan, 10 ans.

Les enquêteurs n’ont pas établi de lien entre les deux affaires, mais les quatre victimes ont toutes été initialement jetées dans des mines. L’été dernier, les enquêteurs ont déterré les restes de Holtz dans une mine abandonnée du Remount Ranch, une petite exploitation bovine située entre Cheyenne et Laramie, où Alice Uden avait autrefois été gardienne.

Alice Uden a été reconnue coupable de meurtre au second degré jeudi dans le Wyoming. Cette grand-mère de 75 ans risque de passer le reste de sa vie en prison pour avoir tué son troisième mari il y a quarante ans.

Le jury a rendu son verdict sans entendre le témoignage selon lequel le mari actuel de Mme Uden, Gerald Uden, a avoué l’année dernière avoir tué son ex-femme et leurs deux jeunes garçons en 1980, également avec un fusil de calibre 22.

Au cours du procès qui a duré une semaine, Uden, qui est frêle et se déplace en fauteuil roulant, a passé deux jours à la barre à témoigner qu’elle avait tiré sur Ronald Holtz, un vétéran du Vietnam âgé de 25 ans, pour défendre sa fille Erica, âgée de deux ans, lorsque Holtz s’est mis en colère et a menacé de la tuer.

Mais cette affirmation a été contredite par deux des cinq enfants adultes de Uden, qui ont déclaré à l’accusation que leur mère leur avait dit à la fin des années 70 qu’elle avait tué Holtz dans son sommeil.

Elle m’a tout simplement raconté qu’elle s’était levée une nuit, qu’elle avait pris un 22 et qu’elle avait tiré une balle dans la tête de Ron, a déclaré son fils Todd Scott, aujourd’hui âgé de 53 ans, au jury de Cheyenne la semaine dernière. Je ne sais pas pourquoi une mère dirait à ses enfants qu’elle a tué quelqu’un.

Alice Uden a passé cinq ans à être incarcérée dans une unité médicale pour femmes à l’établissement correctionnel Wyoming Medium de Torrington. En 2019, elle a été transférée au Regional West Medical Center de Scottsbluff, au Nebraska, le 12 juin, où elle est décédée. Elle avait 80 ans. Selon les rapports, Alice a succombé à des problèmes de santé chroniques. Gerald Uden, quant à lui, a écrit deux lettres à son biographe, Ron Franscell. Dans ces lettres, l’une datée d’avant la mort d’Alice et l’autre d’après, Gerald affirme que sa femme a commis les meurtres pour lesquels il a été condamné.

Je suis maintenant libre de demander une exonération totale, ce que j’ai l’intention de faire. Et je n’ai pas à me sentir coupable de cela. Je ne sais pas si les tribunaux entendront mon cas puisqu’il y a eu un accord de plaidoyer, mais si je n’essaie pas, je finirai par mourir (sic) ici, a-t-il écrit dans la lettre datée du lendemain de la déclaration de décès de sa femme

Gerald a également mentionné qu’il avait demandé à Alice d’assumer la responsabilité des meurtres de Don Prunty (le second mari d’Alice, qui serait mort de complications liées à l’alcoolisme), de Virginia et des deux garçons, mais qu’Alice avait apparemment refusé.

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings