Conjuring 3 – petite mise au point – Le Blog De L'Etrange
Paranormal

Conjuring 3 – petite mise au point

Bonjours à tous, vous avez surement entendu parlé du prochain Conjuring sur l’affaire Arne Cheyenne Johnson. Super mais ce qui m’agace se sont les vidéos de youtubers et sites qui n’ont même pas pris la peine de faire une simple recherche et de coller tout et n’importe quoi dans leures videos / sites comme c’est le cas pour les videos / sites qui reprennent en coeur l’histoire vraie derriere Conjuring 3. Sauf que dans la quasi totalité de ces vidéos / sites , ils utilisent l’image de David Berkowitz aka le fils de Sam qui n’a rien a voir avec l’affaire Arne Cheyenne Johnson.

David Berkowitz aka le fils de Sam

Entre le 29 juillet 1976, date de son premier meurtre, et le 10 août 1977, date de son arrestation, David Richard Berkowitz a agressé au total une quinzaine de jeunes gens. Six d’entre eux n’ont pas survécu.

Pendant plus d’un an, ce tueur mystérieux qui rodait la nuit dans les rues de New-York et agressait en général de jeunes couples qui flirtaient dans leurs voitures, a défié les autorités, les médias et le pays tout entier, à travers une série de messages envoyés à la presse et au chef de la police de New-York.

Il signait ses lettres délirantes « Le Fils de Sam ». Sam était, disait-il, un chien démoniaque qui lui ordonnait de tuer. Il dira aussi que des voix sataniques l’accompagnaient lors de ses chasses aux victimes pour lui dire ce qu’il avait à faire.

Arne Cheyenne Johnson

Le 3 juillet 1980, David Glatzel, onze ans, s’est réveillé en criant au sujet d’un homme étrange avec de grands yeuxnoirs, un visage fin avec des traits d’animaux et des dents déchiquetées, des oreilles pointues, des cornes et des sabots. Ce personnage plutôt inquiétant avait dit à David de « prendre garde » dans son rêve.

David était un bon garçon, mais ce rêve semblait changer sa vie. Sa soeur, Debbie, a demandé à son fiancé de rester un peu chez eux, pour voir s’il pouvait aider David à sortir de cette transe terrifiante dans laquelle il semblait être coincé.

Le fiancé de Debbie s’appelait Arne…

Mais les choses allaient de mal en pis pour David, et peu de temps après, il se réveillait avec d’étranges égratignures sur le corps après chaque cauchemar qu’il avait fait. David a commencé à voir « l’homme-bête » lorsqu’il était éveillé.

Il le décrit comme un vieil homme à la barbe blanche, vêtu d’une chemise de flanelle et d’un jean.

Très vite, la famille Glatzel a commencé à entendre des bruits étranges dans leur grenier, et le comportement de David est allé de mal en pis. Ils ont estimé qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de contacter leur église locale.

Un prêtre finit par sortir et bénir la maison… mais cela ne fit qu’aggraver la colère de « l’homme bête ». Les visions terrifiantes de David se sont aggravées et il a même commencé à citer des passages de Paradise Lost.

Le prêtre est retourné au foyer et a décidé que cela suffisait. Il a tendu la main à un couple sympathique qui l’avait aidé dans le passé, Ed et Lorraine Warren.

Les Warren ont fait le court voyage de Monroe à Brookfield et ont rencontré David. Ed a interviewé le jeune garçon, tandis que sa femme a remarqué une étrange brume noire qui s’élevait de lui pendant qu’il parlait. Elle s’est alors rendu compte qu’ils avaient affaire à une force extrêmement négative.

L’enfant était possédé . Les Warren, accompagnés de quatre prêtres, sont passés par trois séances d’exorcisme pour libérer David de l’emprise de 43 démons.

Malheureusement, lors de l’un de ces exorcismes, Arne Cheyenne Johnson a commencé à se moquer des démons qui se trouvaient en David. Il leur a dit qu’ils étaient faibles et qu’ils devraient plutôt essayer de pénétrer en lui.

Une erreur stupide!!!!

Les Warren en ont pris note et ont dit à la police locale de garder un œil sur Johnson , ils savaient qu’il était allé trop loin !

En novembre 1980, la personnalité d’Arne avait presque complètement changé. Debbie disait constamment à ses proches qu’il se mettait à grogner en transes et se plaignait même de voir « l’homme bête » lui-même.

Puis vint le 16 février 1981…

Arne s’est fait porter pâle au travail car c’était le jour du Président et il voulait le passer dans un chenil local avec Debbie et quelques parents. Le propriétaire d’Arne, Alan Bono, s’est présenté et a décidé d’inviter le groupe à déjeuner.

De l’alcool a été consommé et une dispute a éclaté entre Arne et son propriétaire. Sans prévenir, Arne a sorti un couteau et a poignardé Alan Bono dans l’estomac, en tirant le couteau vers le haut et en créant une incision qui a atteint le coeur d’Alan.

Il a ensuite sorti le couteau et a continué à poignarder son propriétaire à plusieurs reprises.

Possédé ?
Au tribunal, Martin Minnella, l’avocat d’Arne, a apprécié l’angle que Debbie lui avait donné pour la possession. Il s’était renseigné sur une poignée d’affaires de possession qui avaient eu lieu en Angleterre, et il pensait que cela pourrait servir de défense à son client.

Cela n’a pas fonctionné et le jury a déclaré Arne Johnson coupable d’homicide involontaire coupable au premier degré, lui infligeant une peine de 10 à 20 ans, alors qu’il n’en a purgé que cinq.

Curieusement, Debbie a attendu les cinq années entières pour qu’Arne soit libéré, et ils sont toujours mariés à ce jour.

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

2 commentaires

  1. Merci ça fais 2 hres que jme demande si je suis folle…je cherchais le rapport entre les 2…oufff…chu pas toute Folle!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings