Cameron et Janice Hooker – Le Blog De L'Etrange
Criminalité

Cameron et Janice Hooker

La fille dans la boîte

J’ai été kidnappée à 20 ans et gardée dans un cercueil sous le lit d’un couple pendant SEPT ans. Ils ne m’ont laissée sortir que pour me violer. Avec ses longs cheveux ondulés et son charmant sourire, Colleen Stan, 20 ans, savait qu’elle n’aurait aucun mal à faire du stop pour l’anniversaire de son compagnon.Et quand un jeune couple avec un bébé s’est arrêté pour la prendre en stop, elle a pensé qu’elle avait eu de la chance.

Colleen, photographiée en 2008
Colleen, photographiée en 2008

Mais ce qui est terrifiant, c’est qu’au lieu de la déposer à la fête, le couple a refait 300 miles jusqu’à leur maison isolée de Red Bluff, en Californie, où Cameron Hooker, 23 ans, et sa femme Janice l’ont enfermée dans une boîte ressemblant à un cercueil. Les monstres la gardaient là, sous le lit du couple, 23 heures par jour, ne la laissant sortir que lorsqu’ils décidaient de la violer ou de la torturer. Elle a été battue, électrocutée et même allongée sur un chevalet par le sadique Hooker, qui lui a fait signer un contrat d' »esclave » et l’a menacée de la tuer, elle et sa famille, si elle s’échappait.

L’horrible épreuve de Colleen – qui a commencé le 19 mai 1977 – est racontée dans le film The Girl In The Box.
Enfermé dans une boîte et suspendu au plafond pendant que ses ravisseurs faisaient l’amour.

Colleen a déclaré que, bien qu’elle fasse souvent de l’auto-stop, elle avait eu un mauvais pressentiment inexplicable sur le couple pendant le trajet.

Quelques kilomètres après le début du voyage, Hooker s’est arrêté à une station service, pour laisser Colleen utiliser les toilettes.

« Une voix m’a dit de courir, de sauter par une fenêtre et de ne jamais regarder en arrière, » a-t-elle déclaré à People Magazine, admettant qu’elle ressentait des vibrations étranges de la part de son nouveau chauffeur.

Mais, se disant qu’elle était idiote, elle a ignoré les sonneries d’alarme et est remontée dans la voiture.

C’est alors qu’elle aperçoit un objet curieux – une lourde boîte en bois avec un trou sur un côté sur le siège à côté d’elle.

« [Cameron] avait pris cette boîte en bois et l’avait posée sur le siège arrière, » dit-elle. « Je ne savais pas ce que c’était. Mais j’ai découvert plus tard que c’était une boîte de tête. »

Une demi-heure plus tard, Hooker s’est rendu en voiture sur un chemin de terre, où il a ligoté et bâillonné Colleen avant d’enfermer sa tête dans la boîte à charnières de 20 livres – construite spécialement par l’habile charpentier et doublée d’un matériau insonorisant pour la faire taire.

Après être arrivée au domicile du couple, Colleen, terrifiée, a été sortie de la boîte et suspendue par des chaînes aux chevrons du sous-sol.

Toujours les yeux bandés, Hooker l’a violée et battue, puis a « célébré » sa capture en ayant des relations sexuelles avec Janice sur une table en dessous d’elle.

« J’étais terrifiée », a déclaré Colleen à Closer. « Janice a regardé Cameron me torturer et ensuite ils ont fait l’amour devant moi. J’étais convaincu qu’ils allaient me tuer. »

Enfermé dans une boîte pendant 23 heures par jour

Cette nuit-là, Colleen est restée figée de peur alors qu’on l’enchaînait et qu’on la faisait entrer de force dans une caisse en bois d’un mètre sur deux, trop courte pour qu’elle puisse s’allonger, ce qui signifie qu’elle était obligée de rester assise 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

La résidence Hooker à Red Bluff, où Colleen Stan a été retenue captive dans une boîte pendant 7 ans. (Photo par Owen Brewer).

Lorsque le couple a déménagé dans un mobile home isolé, peu après, Hooker a construit une boîte en forme de cercueil qui a été placée sous leur lit et dans laquelle il a enfermé Colleen 23 heures par jour.

A peine capable de bouger et piégée dans l’obscurité, elle était obligée d’utiliser une bassine de lit lorsqu’elle avait besoin d’aller aux toilettes – en la manœuvrant avec ses pieds.

Un ventilateur soufflait de l’air par un petit trou dans la boîte – qui atteignait encore 38°C pendant les étés chauds – et il lui était interdit de faire du bruit.

Colleen n’a même pas été autorisée à sortir de la boîte lorsque Janice a donné naissance à leur deuxième enfant sur le lit.

Elle était affamée et privée d’eau et, la nuit, elle était emmenée dehors pour être brûlée, électrocutée, fouettée et violée de manière rituelle.

Terrifiée que « la Compagnie » la tue si elle s’échappe.

Colleen a également subi un lavage de cerveau qui lui a fait croire que Hooker faisait partie d’une organisation de l’ombre appelée The Company, qui voulait la « clouer sur une croix ». ou la tuer si elle essayait de s’échapper.

« Sa femme m’a dit que si tu franchis la porte sans notre permission, tu peux aussi bien te mettre un fusil sur la tempe et appuyer sur la gâchette », a-t-elle révélé plus tard.

« Hooker a dit, ‘Si tu ne fais pas ce que je dis, je vais envoyer des gens s’en prendre à ta famille’. »

De plus en plus docile et désespérée d’échapper à ses attaques sadiques, Colleen est contrainte de signer un contrat d' »esclave ».

Elle a été rebaptisée « K » et on lui a fait appeler Cameron « Maître » et sa femme « Ma’am ».

Étonnamment, Cameron l’a même emmenée rendre visite à ses parents, trois ans après sa captivité et, bien qu’elle soit restée seule avec eux, elle les a convaincus qu’il était son petit ami et qu’elle était heureuse.

Colleen avec Cameron Hooker, sur la photo prise par ses parents lors d'une visite à domicile Crédit : Splash News
Colleen avec Cameron Hooker, sur la photo prise par ses parents lors d’une visite à domicile Crédit : Splash News

Bien qu’ils la soupçonnent d’avoir rejoint une secte, ils acceptent sa parole, prennent une photo de l’heureux couple et lui font signe de continuer sa route.

Au fil du temps, Colleen a été autorisée à sortir de sa boîte pendant de plus longues périodes, pour s’occuper des enfants et travailler dans la cour – mais elle était trop terrifiée par la Compagnie pour s’échapper.

Hooker a décidé de faire de Colleen sa seconde épouse – ce qui a tellement bouleversé Janice qu’elle a décidé d’avouer à Colleen que la Compagnie dont elle avait si peur n’existait pas.

Si, au départ, Janice avait semblé prendre plaisir à torturer Colleen de façon sadique, elle a ensuite raconté à la jeune fille qu’elle avait également été victime d’agressions sexuelles et de passages à tabac dès sa rencontre avec Cameron, à l’âge de 15 ans.

Au cours de leurs séances de sexe tordu, il la fouettait, la suspendait à des arbres avec des menottes et lui plongeait même la tête dans l’eau au point qu’elle était presque noyée et, lorsqu’elle n’obéissait pas, il la battait.

Désespérée, elle avait conclu un contrat avec son mari qui lui permettait de kidnapper et d’emprisonner une esclave sexuelle afin de lui donner une nouvelle cible pour ses sévices sadiques – et Colleen était cette victime.

L’évasion

En août 1984, Janice a conduit Colleen à une station de bus avant de s’enfuir avec ses deux filles.

Bizarrement, Colleen a ensuite téléphoné à Hooker pour lui dire qu’elle le quittait – et il a fondu en larmes.

Janice Hooker et Colleen Stan avec les filles de Janice et Cameron.

Incroyablement, elle n’a pas signalé son enlèvement et ses sévices à la police pendant des mois, téléphonant à Hooker à plusieurs reprises dans l’espoir qu’il « change ».

Une photo de Marie Elizabeth Spannhake, qui a été portée disparue en 1976.
Une photo de Marie Elizabeth Spannhake, qui a été portée disparue en 1976.

Au lieu de cela, c’est Janice qui a fini par dénoncer son mari à la police, l’accusant de l’enlèvement, de la torture et du meurtre de Marie Elizabeth Spannhake, qui a disparu en janvier 1976.

Janice a témoigné contre son mari et a obtenu l’immunité. Hooker a été condamné à 104 ans de prison.

Au cours des audiences, il a été suggéré que Colleen souffrait du syndrome de Stockholm, qui se produit lorsqu’une personne commence à aimer son ravisseur en raison du stress intense qu’elle a subi.

Colleen a déclaré qu’elle a commencé à s’intéresser à Hooker lorsqu’il lui a montré la plus petite quantité d’affection – en lui permettant de fêter son anniversaire et en lui donnant une bible.

Elle dira plus tard qu’elle a surmonté son épreuve en la compartimentant.

Elle a dit au magazine People : « J’ai appris que je pouvais aller n’importe où dans mon esprit. Tu t’éloignes de la situation réelle et tu vas ailleurs. Vous allez dans un endroit agréable, entouré de gens que vous aimez. Tout ce qui te rendra heureux. »

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings