Weber Simone – Le Blog De L'Etrange
Criminalité

Weber Simone

Simone Weber, née en 1929 à Ancerville (Lorraine), est une criminelle française qui a été condamnée le 28 février 1991 à une peine de vingt ans de réclusion pour le meurtre de son ancien amant Bernard Hettier, disparu près de six ans auparavant. Elle a toujours nié être l’auteur de ce meurtre malgré un faisceau d’indices convergents.

ob_e96f1e_weber-simone.jpg

Simone Weber est sortie de prison en 1999 et vit auprès de sa sœur à Cannes. Le 7 juillet 1985, l’Est républicain publie un avis de recherche au sujet d’un contremaître âgé de 55 ans et divorcé, Bernard Hettier, disparu alors depuis deux semaines. La police est rapidement sur la piste d’une ex-maîtresse, Simone Weber, qu’on a aperçue en train de le menacer de mort, un fusil à la main, le 22 juin, c’est-à-dire le dernier jour où il a été vu en vie. Plusieurs autres indices orientent l’enquête vers elle : un arrêt maladie prétendument envoyé par Bernard Hettier à son employeur se révèle ne pas lui avoir été prescrit en réalité, mais à celui du gendre de Simone Weber ; mieux encore, on retrouve chez elle une quarantaine de timbres en caoutchouc permettant d’établir de faux documents médicaux. Des témoins, les Haag, déclarent le 23 juin 1985 l’avoir vue descendre de chez elle dix-sept sacs poubelle, après qu’elle eut fait dans la nuit un vacarme considérable, « comme si elle passait l’aspirateur ». Or, la veille de la disparition de Bernard Hettier, Simone Weber avait loué une meuleuse à béton à six mille tours par minute, qu’on lui aurait volée ; malheureusement pour elle, on retrouve la meuleuse dans sa voiture, avec un morceau de chair encore accroché à un disque.

ob_40a4c3_weber-simone02.jpg

Le véhicule de M. Hettier a également disparu. Des conversations téléphoniques entre Simone Weber et sa sœur Madeleine, qui demeure sur la Côte d’Azur, permettent aux enquêteurs de comprendre que les deux femmes emploient un code pour en parler, l’appelant « Bernadette ». Les policiers commencent à avoir des doutes quand dans les conversations elles échangent de prétendus résultats du loto avec des numéros supérieurs à quarante-neuf. Rapidement les enquêteurs comprennent qu’il s’agit de numéros de cabines téléphoniques destinées à passer des communications dont elles souhaitent qu’elles ne soient pas écoutées, avec l’heure de l’appel. Le juge d’instruction Gilbert Thiel est désigné par les sœurs comme « le shériff ». La voiture est retrouvée plusieurs semaines après la disparition, dans un box loué par Madeleine à Cannes. Entre-temps, Simone avait demandé à sa sœur de faire disparaître des pièces à conviction (chéquiers, passeport, autres documents) et cette dernière s’exécute. Madeleine sera inculpée pour recel de preuves, obstruction à l’action de la justice, et destruction d’éléments de preuve dans le cadre d’une affaire criminelle. On retrouve finalement dans la Marne le tronc de Bernard Hettier, enfermé dans une valise lestée d’un parpaing.

L’instruction de l’affaire sera très longue, le juge Thiel cherchant à explorer au maximum toutes les pistes pour conclure qu’une seule d’entre elles est crédible, à savoir que Simone Weber est l’auteur d’un homicide, même si les preuves matérielles, apparemment accablantes, sont juridiquement minces. L’enquête sur la disparition de Bernard Hettier permet également de s’intéresser au passé de Simone Weber. On s’aperçoit alors qu’elle est veuve de Marcel Fixard, 81 ans, un militaire à la retraite, veuf et sans enfants. Bien que celui-ci soit décrit comme en pleine santé pour son âge, il meurt brusquement trois mois après leur mariage secret en 1979. Elle avait été sa dame de compagnie, puis son épouse. Le juge Thiel restera persuadé, sans pouvoir le prouver, que Simone Weber a empoisonné M. Fixard pour récupérer son héritage. L’enquête prouvera que ce dernier n’était pas l’homme qui s’était présenté le jour du mariage, et qu’il ignorait donc qu’il était marié.

Le procès de Simone Weber devant la cour d’assises de la Meurthe-et-Moselle est l’occasion de multiples coups d’éclat de l’accusée. Elle récuse elle-même des jurés femmes. Elle insulte copieusement certains témoins. En entendant l’avocat général requérir contre elle une peine de vingt ans de réclusion criminelle, assortie d’une période de sûreté de dix-huit ans, elle éclate de rire. La cour la reconnaît finalement coupable d’avoir découpé le corps de son ancien amant à la meuleuse à béton mais sans reconnaître la préméditation, et la condamne à une peine de vingt ans de réclusion. Cependant, Simone Weber qui a usé pas moins de vingt-cinq avocats (de Gilbert Collard à Jacques Vergès), a toujours soutenu que ce n’est pas elle qui avait découpé son ex-amant à la meuleuse. Une fois libre, elle le redit à la télévision.

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings