Témoignage

LE VAMPIRE DE DUSSELDORF

Nous sommes en octobre 1929 et depuis février, la ville de Düsseldorf souffre d’un étrange mal. Huit prostitués ont été sauvagement assassinées dans les bas-fonds de la ville. Le cas ressemble à celui de Jack l’Eventreur mais ici les victimes avaient le crâne fracassé à coup de marteau avant de subir d’atroces mutilations. Les oreilles étaient tranchées, les lèvres coupées et le cuir chevelu scalpé. La police n’avait aucune piste et l’enquête traînait. Bien que la police ait évité de donner à la presse des détails sordides sur les mutilations, une rumeur grandissait parmi la population : Des prostituées sont assassinées par un homme qui s’abreuve de leur sang. La crise économique planétaire avait déjà touché les quartiers pauvres de la ville, la police se devait d’intervenir avant que des mouvements de panique et des émeutes ne se fassent sentir.

La première victime s’appelait Appolonia Kuhn et fut retrouvée baignant dans son sang, mais vivante, le 3 février 1929. Elle avait été agressée par un homme et frappée de 23 coups de ciseaux dans la poitrine et au visage, l’agresseur essayant d’atteindre ses tempes. Le 13 février, Rudolph Sheer, en revenant d’une soirée très arrosée, est retrouvé mort dans une rue, le corps criblé de 26 coups de ciseaux. Une de ses tempes était perforée, ce qui avait permis à son agresseur d’aspirer son sang. Mais l’état d’ébriété avancé de Rudolph, obligea le « vampire » a régurgité ce qu’il avait bu. Boire ou tuer, il faut choisir… Le 10 mars, c’est le corps d’une fillette qui est retrouvé dans un chantier. Elle a les jambes carbonisées, le crâne porte de nombreux coups de ciseaux, les oreilles coupées et elle a été éventrée. Ici aussi les tempes sont perforées. L’assassin a également bu du sang mais plus digeste semble-t-il.

Difficile pour la police de dresser un portrait du tueur en série car le seul point commun étant l’obsession des tempes mais les victimes sont de sexes et d’âges différents.

Les meurtres et les agressions vont continuer. Certaines femmes sont violées, d’autres laissées pour morte. On ne connaît pas exactement le nombre de personnes agressées car la plupart étant des prostitués, il était difficile pour elles de porter plainte. Durant quelques semaines, notre agresseur changea de tactique d’approche en raison de la méfiance qui régnait dans le secteur. Il avait trouvé une façon radicale d’aborder ses victimes : le lasso.

La panique commence à s’installer dans tous les quartiers de Düsseldorf. Le soir, toutes les rues se vident. Les journaux font leurs choux gras de l’affaire et on peut lire que « La Bête des abîmes a encore frappé »

En juillet, coup de théâtre ! La police annonce avoir arrêté le Vampire. Il s’appelle Johann Stausberg et a tout avoué lors de son interrogatoire. Il ne fut même pas jugé et placé dans un asile psychiatrique.

Mais en août, les meurtres reprennent. Le 21, le vampire agresse trois personnes en 2 heures. Le 24, deux petites filles qui jouent dans un terrain vague sont sauvagement poignardées. L’homme a changé d’arme. Le nombre d’agressions et la fréquence des meurtres va aller crescendo jusqu’en mai 1930.

C’est un élan de gentillesse, certainement le seul de sa vie, qui causera la perte du Vampire de Düsseldorf, Peter Kürten. A la gare, il repère Maria Budlick, une jeune paysanne, qui se fait importuner par un homme. Il s’interpose, l’homme se retire et propose à Maria d’aller prendre un verre chez lui pour qu’elle se remette de ses émotions. Une fois chez lui, il devient entreprenant envers la jeune fille qui le repousse. Il la serre à la gorge, puis, succombant peut être à la beauté de ses yeux, il la relâche en lui demandant de partir. Elle ne portera pas plainte, mais enverra une lettre à sa meilleure amie pour lui raconter ses deux mésaventures. C’est la curiosité d’une voisine, qui avait l’habitude d’ouvrir et de lire le courrier des habitants de l’immeuble qui permettra le rapprochement avec le Vampire… Peter Kürten est arrêté. Il a déjà fait de la prison car à 9 ans il a assassiné un camarade en le poussant de la barque dans laquelle ils se trouvaient pour aller à la pêche. Il avoua tous les meurtres, se délectant de détails macabres lors du procès. Il fut condamné à la guillotine et fut exécuté le 2 juillet 1931. Sur l’échafaud, ses dernières paroles furent :
« J’espère seulement que j’aurai le temps d’entendre le sang jaillir de mon corps »

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings
Fermer

Adblock détecté

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité

Et si vous le désactiviez ? La publicité participe au financement de la création de contenus exclusifs à un prix juste. Merci pour votre contribution.