Témoignage

Gustave le Tueur

C’est au Burundi, sur les rives du lac Tanganyika et à proximité, qu’un crocodile géant a semé la terreur pendant 10 ans.
Ce crocodile du Nil, surnommé Gustave par les scientifiques, aurait tué environ 300 personnes.
Un documentaire diffusé sur France 3 nous a permis de découvrir ce monstre qui n’a pu d’ailleurs être capturé et est probablement mort aujourd’hui.
Cette émission bien qu’intéressante ne nous délivre quasiment aucune information scientifique sur ce crocodile. S’agit-il d’un crocodile du Nil hors norme, de la même manière que certaines personnes ont des mensurations supérieures au standard ? Possède t-il des caractéristiques particulières qui en feraient un crocodile d’une espèce non répertoriée ? En comparant les images tournées au Burundi et celles de crocodiles du Nil, nous pourrons peut-être répondre à ces questions.

Gustave est-il un crocodile exceptionnel ?D’après les trois scientifiques qui ont essayé de capturer ce crocodile, Gustave mesurait environ 7,50 m pour un poids évalué à une tonne.
Dans le documentaire, on peut entendre : « Ces chiffres sont exceptionnels car un crocodile du Nil atteint rarement 5 m pour un poids de 500 kg ».

Un autre point important est l’âge estimé de Gustave. Quand le crocodile ouvre la gueule, la scientifique remarque qu’il possède une dentition parfaite. Pourtant, d’après sa taille, elle fait la remarque suivante : « Il doit être centenaire et pourtant d’après sa dentition, il a environ 60 ans ».

Gustave, le crocodile géant (© France 3)

Une remarque, malheureusement très brève, est faite concernant deux crêtes osseuses que ce crocodile a de chaque côté de la tête.

Par ailleurs, on peut observer Gustave dans son élément naturel. On le voit à plusieurs reprises prendre des bains de soleil sur des bancs de sable. A un moment donné, il est au milieu d’un petit groupe de crocodiles et ne leur montre aucune agressivité ce qui prouve d’ailleurs que ce ne sont que des femelles.

Enfin, le crocodile s’approche d’une famille d’hippopotames, probablement attiré par le petit. On sait de source sure que Gustave a déjà tué au moins une fois un hippopotame adulte.

Voilà les faits que l’on peut étudier afin d’essayer de comparer ce crocodile géant avec le crocodile du Nil que l’on connaît.

Longévité et taille du crocodile du Nil

Un crocodile grandit d’environ 5 à 7 cm par an. Un crocodile très âgé possède une dentition plus abîmée. Cependant, chaque dent bénéficie du renfort d’une dent de remplacement, implantée en dessous. Ce processus de remplacement se poursuit tout au long de sa vie. Un crocodile du Nil possède à peine 70 dents.

Crocodile du Nil . Licence

La longueur maximale et l’âge des crocodiles font l’objet de vives controverses. On dispose de témoignages selon lesquels certains crocodiles sauvages auraient vécu plus de 100 ans mais ils n’ont pas été authentifiés.

On peut lire également dans certains ouvrages que, de source informée, le plus grand crocodile du Nil connu mesurait 7,90 m de long. A ma connaissance, ce record n’a pas été authentifié non plus.

Il existe en tout cas des sources fiables provenant de réserves naturelles et de jardins zoologiques. Par exemple, un crocodile d’Amérique à museau pointu qui vit au zoo de Cincinnati a plus de 70 ans.

Concernant la taille, le plus grand crocodile est le crocodile marin. Plusieurs spécimens répertoriés faisaient plus de 6 m de long et le record pour cette espèce est de près de 7 m.

Crocodile marin. By Pandiyan. Licence

Comme vous le voyez, il n’est pas évident de fournir des tailles précises. Pas plus pour le crocodile du Nil que pour les autres espèces.

Habituellement, pour le crocodile du Nil, la taille standard est inférieure à 5 m. En fait, il est très probable que la chasse intensive a fait disparaître les plus gros spécimens dans leur environnement naturel.

Crocodile du Nil. By Kevinzim Licence

Cependant, la protection dont fait l’objet cette espèce pourra sans doute dans l’avenir nous permettre d’admirer des mâles de beaucoup plus grande taille. Il faut d’ailleurs souligner que au Burundi le crocodile du Nil est chassé en toute impunité. Je doute fort que les mâles aient beaucoup le temps de grandir. Dans ce qui est censé être un parc national, les seuls rescapés sont les crocodiles et une trentaine d’hippopotames.
Toujours est-il que Gustave semble être un spécimen plus grand que la moyenne d’autant plus qu’apparemment, il n’avait pas fini de grandir.

Mode de vie du crocodile du Nil

Sur certains points, Gustave se comporte comme n’importe quel mâle de son espèce. Il recherche la chaleur pour permettre à sa température de s’élever. Il est donc poïkilotherme comme tous les crocodiles. On sait que la température doit dépasser 27° pour que les enzymes digestives fonctionnent et donc que la nourriture puisse être assimilée.

Un crocodile du Nil dévore sa proie sous l’eau. Licence

Gustave ne semble pas tolérer de mâles dans son entourage. C’est la posture corporelle des autres individus qui nous le prouve. En effet, quand un mâle dominant rencontre un mâle subordonné, ce dernier lève haut la tête hors de l’eau et expose sa gorge à l’agresseur.

La différence de taille entre Gustave et les femelles est évident (© France 3)

Par contre, comme celles que l’on voit dans le documentaire, les femelles se déplacent en toute impunité dans les territoires mâles quand elles sont prêtes à la reproduction.
Ce comportement sexiste n’a rien d’exceptionnel. Certains mâles, comme Gustave, ne tolèrent aucun mâle sur ce qu’ils considèrent comme leur territoire.
La grandeur du territoire est extrêmement variable et peut dépasser plusieurs hectares.

La prédation

On sait que le crocodile du Nil s’attaque à l’homme. Sur ce point, il n’y a donc rien d’exceptionnel à part le nombre élevé de victimes.
Cependant, à ce propos, on peut émettre quelques doutes sur tous les accidents mortels attribués à ce crocodile.
Tout d’abord, Gustave est devenu une véritable légende au Burundi. Partant de là, toute nouvelle attaque lui est imputée d’office.
D’autre part, ce pays est la proie de troubles importants et a connu de nombreux massacres interethniques entre Tutsis et Hutus depuis 1962. Les coups d’état se succèdent et la vie d’un homme n’a guère beaucoup de prix.
De là à penser que les crocodiles et notamment Gustave sont de bons boucs émissaires pour expliquer de nombreuses disparitions ….

http://www.dinosoria.com/reptil_prehi/gus.swf]

Une occasion exceptionnelle manquée

Malheureusement pour nous, nous ne saurons jamais qui était vraiment ce crocodile géant. Lors du reportage, il avait déjà été blessé à l’arme automatique et s’en était remis. Mais, il n’a plus été vu dans ce secteur depuis déjà longtemps.
Il est fort probable qu’il a été la victime des braconniers ou des militaires.

Les marques de balles se voient bien sur cette photo de Gustave (© France 3)

Les scientifiques ont vraiment raté une belle occasion de pouvoir étudier un spécimen hors du commun. Leurs conditions de travail étaient loin d’être idéales et le temps que les autorités leur avaient accordées bien insuffisant.

Gustave est sans aucun doute un crocodile du Nil, plus grand que la moyenne. Il a largement eu le temps de procréer. Mais, rien ne dit que sa progéniture bénéficiera des mêmes proportions. D’ailleurs, étant donné le contexte de ce pays, rien ne dit qu’ils auront le temps d’atteindre l’âge adulte.

Théorie des internautes

Témoignage très instructif envoyé par Philippe LEJAY le 14 avril 2006

Bonjour,

Je suis passionné des crocodiles pour les avoir étudié lors de mes nombreuses sorties sur les lagunes ivoiriennes et de mes randonnées sur les fleuves et rivières de Côte d’Ivoire.
J’y ai vu quantité de crocodiles de toutes tailles, jusqu’ à plus de quatre mètres, mais assez rarement.
J’ai également vu le crâne d’un crocodile que j’estime à plus de sept mètres recueilli sur les bords du fleuve Comoé dans la réserve de Bouna au nord est de la Côte d’Ivoire. La bête avait mangé de la chair empoisonnée destinée à tuer les charognards qui s’attaquaient à un cadavre d’hippopotame tué par des chasseurs parce que dangereux pour les pêcheurs riverains. Ce crâne est conservé par un ami notaire ivoirien passionné de nature.

D’après la vidéo et les photos, Gustave me semble bien être un crocodile du Nil, car avec l’age, les contrastes des couleurs chez le Niloticus s’amenuisent et il devient de couleur uniforme, souvent tirant sur la couleur dominante de son environnement le plus fréquenté. C’est ainsi que j’ai vu des Niloticus gris foncé parce qu’ils vivaient dans des marécages.

Par Philippe Lejay

Quant aux crêtes osseuses, la taille varie selon les individus et pas seulement en fonction de l’age. J’ai vu des crocodiles de taille moyenne en avoir, alors qu’elles sont inexistantes chez des individus de grande taille.

Quant à la dentition, le crocodile a des dents gigognes à raison de trois dents à la fois au même emplacement, une dent cassée est remplacée par la suivante jusqu’à la taille optimum.

Il est difficile dans ce cas de déterminer l’age d’un crocodile sur cette seule donnée. De plus ce saurien n’arrête jamais de grandir et sa taille est fonction non de son age mais de l’abondance de nourriture et de l’espace dont il dispose pour s’épanouir.

Ci-jointe une photo de ma femme prise il y a une dizaine d’année à Sabou, au Burkina Faso. Ce crocodile aurait 80 ans au dire des guides, et serait le doyen des crocodiles sacrés de Sabou.
Il y a sans aucun doute une certaine ressemblance avec Gustave!

Par Philippe Lejay

Quand à la disparition de Gustave, combien de temps cela fait-il qu’il n’a pas été observé ?
Les blessures sur les photos sont tout à fait insuffisantes pour lui causer grand dommage, et les crocodiles ont une grande capacité à se faire invisibles si ils ont été trop sollicités.

Source:http://www.dinosoria.com/crocodile.htm

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings
Fermer

Adblock détecté

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité

Et si vous le désactiviez ? La publicité participe au financement de la création de contenus exclusifs à un prix juste. Merci pour votre contribution.