Témoignage

Myrtles Plantation,suite à la video d’introcrate

Située dans l’Ouest de Feliciana, St-Francisville en Louisiane, haute de ses 212 ans cette année, «The Myrtles Plantation » garde toujours aujourd’hui son cachet romantique et mystérieux d’antan. La suite des évènements qui rendra cette plantation célèbre sont pour la plupart des faits invérifiables. Elle serait l’un des lieux les plus hantés des États-Unis.
Construite en 1796 par le Général David Bradford à St-Francisville près de Baton Rouge, celui-ci baptisa l’endroit «Laurel Grove».
Un dénommé Clark Woodruff maria la fille du Général, Sara Mathilda en 1817 et emménagèrent dans la superbe maison après la mort de David Bradford. Ils eurent trois enfants : Cornelia Gale, James et Mary Octavia. Selon la légende, Clark était coureur de jupons. Il eut tôt fait de prendre comme maîtresse, l’une de ses servantes Chloe qui répondais à ses moindres désirs pour éviter les durs labeurs dans les champs. Cependant, la jeune esclave avait une mauvaise habitude: elle écoutait fréquemment les conversations privées de Woodruff à travers les serrures des portes. Un jour, il la trouva en train d’espionner derrière la porte et cruel, il lui fit couper une oreille par les autres esclaves. À partir de ce jour, Chloe porta tous les jours un bonnet vert cachant la pénitence inconcevable dont elle avait été victime. Elle dû retourner aux champs malgré elle. Le jour de l’anniversaire de l’aînée des enfants Woodruff, Chloe prépara elle-même le gâteau et y glissa une certaine quantité de substance empoisonnée. Sara et les enfants mangèrent chacun un bout du gâteau mais Clark Woodruff s’abstenût. Il pourrait y avoir deux raisons à cet acte contre-nature. La première théorie étant que Chloe, ayant perdu les faveurs de son maître, voulut faire tomber la petite famille malade pour ensuite les soigner et s’en tirer en héroïne. La deuxième version serait la théorie de la vengeance, pour punir ses maîtres de la douleur et de l’humiliation subie et du retour aux champs malgré la chaleur insupportable. La mort de Sara fait l’unanimité chez les historiens, quant au sort des enfants, certaines histoires prétendent qu’ils ont tous connus une fin atroce. Selon d’autre récits, seules la mère et la fêtée moururent.

Les autres esclaves, tremblants quant à leur sort de savoir que l’un des leurs avait assassiné une grande partie de la famille Woodruff, trouvèrent un moyen pour appaiser la colère du maître. Ils tirèrent Chloe de sa chambre, la traînèrent jusqu’à un arbre et la pendèrent. Plus tard, ils détachèrent son corps , y accrochèrent de lourdes pierres et le jetèrent dans la rivière. Quelques années après, en novembre 1851, Woodruff fut assassiné à la Nouvelle-Orléans.

À ce jour, le fantôme de Chloe serait celui le plus ,fréquemment aperçu à «Myrtles Plantation» malgré le fait que beaucoup d’autres personnes perdirent la vie à cet endroit.

Le seul meurtre vérifiable arrivé à cette adresse est celui de William Drew Winter qui en 1871 fût atteint par balles par un assaillant inconnu alors qu’il se tenait sur le porche. Il réussit à réintégrer la maison malgré ses blessures et se hissa jusqu’à la 17 ème marche de l’escalier principal où il mourut dans les bras de sa chère femme, Sara Sterling. Les parents de Sara avaient 9 enfants dont 5 étaient morts en bas-âge dans la maison et leurs plus vieux fils fût poignardé à mort à cause d’une dette impayée. Sara, la femme de Winter, passa le reste de ses jours dans la maison jusqu’en 1878, l’année où elle trouva la mort.

De plus, lors de la Guerre Civile, trois soldats de l’Union furent tués alors qu’ils pillaient la maison. Encore aujourd’hui, selon les dires, on peut voir le sang déversé lors de cette attaque dans l’une des embrasures de porte. La tâche serait de la taille d’un corps humain adulte.

Le dernier meurtre en date aurait été perpétré en 1927 alors que des voleurs auraient cambriolés la maison en laissant derrière eux, le concierge de la résidence, mort.
C’est l’ancienne propriétaire Marjorie Munson qui fit état en premier des phénomènes inexpliqués qui se déroulaient dans sa demeure dans les années 50’.
D’après certaines informations, la plantation aurait été bâtie sur un cimetière indien, ce qui pourrait expliquer une apparition récurente du fantôme d’une femme autochtone nue. De plus, plusieurs personnes affirment avoir vu le spectre d’une petite fille depuis la fenêtre de la salle de jeux. Un des miroirs de la maison serait hanté par deux petites filles, peut-être les enfants Woodruff ou Sterling. Le piano de la maison joue seul à répétition la même mélodie. Le tout accompagné de bruits de pas dans les escaliers, d’objets qui disparaissent, de mystérieuses odeurs, de pensionnaires pour la nuit qui partent effrayés avant l’aube, de bruits inexpliqués et bien sûr de multiples apparitions dont le fantôme de Chloe, la servante toujours coiffée de son bonnet vert.

De nos jours, les propriétaires M.John et Mme.Teeta Moss ont transformés l’immense maison en Bed & Breakfast qui offre des visites sur les évènements historiques et mystérieux de l’endroit.

Alors si vous compter vous rendre en Louisiane, n’oubliez pas ce petit détour qui saura sans doute vous plaire, vous amateurs de paranormal en tous genre. Les prix pour une nuitée vont de 115$US à 230$US. Un jour peut-être que la SorehQ pourra se vanter d’y avoir enquêter…qui sait?

Voici de superbes photos du site que j’ai trouvé à cette adresse: https://pbase.com/816121/myrtles_plantation_trip&page=1

source: http://sorehq.etudions.net

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings
Fermer

Adblock détecté

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité

Et si vous le désactiviez ? La publicité participe au financement de la création de contenus exclusifs à un prix juste. Merci pour votre contribution.