L'Experience de Philadelphie l'Eldridge – Le Blog De L'Etrange
Témoignage

L'Experience de Philadelphie l'Eldridge

Que s’est-iI passé, en 1943, au Large des côtes américaines ? Que tentait la Navy sur un de ses destroyers ? Une étonnante aventure aux frontières de la science-fiction et de la parapsychologie appliquée.

Le S.S. Furuseth sur lequel Allende aurait servi. L’histoire commence avec Morris Ketchum Jessup, un scientifique s’intéressant à de nombreux sujets. dans les années vingt, Morris K. Jessup enseignait l’astronomie et les mathématiques à l’université Drake, dans l’Iowa, et à l’université du Michigan Après avoir soutenu sa thèse de doctorat, pour suivit des recherches qui aboutirent à la découverte de plusieurs étoiles doubles cataloguées par la suite par la Royal Astronomical Society. Jessup passa d’autre part beaucoup de temps à l’étude des ruines Maya et Inca. Il en conclut que de tels monuments ne furent érigés qu’à l’aide d’une technologie Supérieure venue d’un autre monde. Jessup dut abandonner ses recherches par manque d’argent. Il retourna aux Etats-Unis où il commença à travailler sur la Question des ovnis, le premier des quatre livres qu’il écrivit sur le même sujet. Tout au long du livre, Jessup demandait à ses lecteurs qu’ils fassent pression sur leurs représentants politiques ceux-ci devaient exiger que des recherches sérieuses soient poursuivies sur la théorie du champ unifié, un problème auquel Einstein consacra les dernières années de sa vie. Jessup pensait que l’étude de cette théorie fournirait la réponse au problème de la source d’énergie utilisée par les ovnis. Le 13 janvier 1956, Jessup reçut la première des deux lettres écrites par un lecteur qui signait Carlos Miguel Allende ainsi que Carl M. Allen.

Dans ces lettres décousues, pleines de fautes d’orthographe, Allende mettait Jessup en garde contre son intérêt croissant pour la théorie du champ unifié. Il affirmait que la marine américaine avait appliqué, en 1943, cette théorie : lors d’une expérience, un bateau fut rendu invisible pendant quelques instants, ce qui provoqua de graves traumatismes parmi l’équipage. Jessup répondit à la lettre d’Allende en demandant des détails supplémentaires. Allende ne pouvait pas donner plus de renseignements.
Allende a raconte qu’en 1843 un certain Dr Franklin Reno travailla à l’application de la théorie du champ unifié d’Einstein : la Navy utilisa ces travaux pour réaliser une expérience étonnante, lors de laquelle l’USS Eldridge et tout son équipage furent rendus invisibles. Cette expérience fut conduite en mer en octobre 1943. Allende y assista à bord du vapeur Andrew Furuseth. Il rapporta que l’Eldridge baignait dans un étrange champ de forces qui couvrait 90 mètres de part et d’autre du bateau. Je n’ai en réalité étendu le bras dans ce champ que jusqu’au coude.

U.S.S. Eldridge en mer en 1944L’expérimentation fut un succès, mais elle provoqua de terribles et stupéfiants effets seconds sur les membres de l’équipage. Certains en moururent, d’autres sombrèrent dans la folie et quelques-uns restèrent invisibles à jamais. Plus tard, au cours d’une bordée particulièrement animée, dans un bar des quais de Philadelphie, un certain nombre de ces marins disparurent soudainement. Allende prétendit qu’un journal de Philadelphie aurait raconté ces faits pendant l’automne ou l’hiver entre 1944 et 1946. Allende parla aussi d’une expérience lors de laquelle un autre vaisseau fut téIéporté de quai à quai du port de Philadelphie à celui de Newport News, en Virginie. Allende n’avait pas assisté à cet événement. Il déclara à Jessup avoir lu le compte rendu de l’affaire dans un journal de Philadelphie, mais ne pas se souvenir exactement de la date. Peut-être en 1956, écrivit-il à Jessup, après l’arrêt des expériences. Allende donna enfin son numéro matricule CZ 416175 et les noms de ses compagnons, ou de gens témoins comme lui de l’incident et pouvant peut-être apporter des détails supplémentaires sur ces expériences insolites.

Quelques-uns des renseignements fournis par Allende ont pu être vérifiés : lui et les gens qu’il a nommés ont réellement servi sur le SS Andrew Furuseth, et l’USS Eldridge existait vraiment. Mais d’un autre côté, Jessup semble avoir été atteint de paranoïa. Il aura au mieux joué un tout petit rôle dans un projet qui n’a absolument rien à voir avec cette prétendue Opération Philadelphie. Rien ne prouve que l’Eldridge et le Furuseth se soient trouvés dans la même zone. A part la photocopie d’une authenticité discutable, on n’a retrouvé aucun des articles mentionnés par Allende. Le corps scientifique s’accorde à penser qu’il n’existe pas une telle technologie pour réaliser ce type d’expérience. Il est souvent impossible de prouver qu’une histoire, semblable à celle racontée par Allende, est vraie ou fausse. Tout comme il vous serait impossible de prouver que vous n’avez pas songé à tuer votre parent le plus proche seulement, devant une cour de justice, la preuve doit être apportée par celui qui fait cette déclaration. Dans le cas d’Allende, il n’existe rien de plus que de très minimes preuves indirectes. La célèbre histoire de l’opération Philadelphie semble être une supercherie. Et l’on doit la considérer comme telle jusqu’à ce que l’on puisse fournir des preuves plus sérieuses.

– Reponse du Gouvernement Americain –
DEPARTMENT OF THE NAVY — NAVAL HISTORICAL CENTER 805 KIDDER BREESE SE — WASHINGTON NAVY YARD WASHINGTON DC 20374-5060

THE « PHILADELPHIA EXPERIMENT »:


Related resources::Office of Naval Research (ONR) fact sheetUFO Research GuidePhotograph of USS Eldridge

Prétendument, en automne 1943, un destroyer de la marine américaine aurait été rendu invisible et téléporté de Philadelphie, en Pennsylvanie, vers Norfolk, en Virginie, lors d’un incident connu sous le nom d’expérience de Philadelphie. Les dossiers de la Branche des Archives Opérationnelles du Centre Naval Historique ont été explorés à plusieurs reprises, mais aucun document n’a été localisé qui confirme l’événement, ni aucun intérêt de la Navy a tenter un tel exploit.

Le navire prétendument impliqué dans l’expérience était censément le USS Eldridge. Les Archives Opérationnelles ont passé en revue le journal de bord et le journal de combat de l’Eldridge commissionné le 27 août 1943 à la base navale de la Navy de New York en décembre 1943. La description qui suit des activités de l’Eldridge sont un résumé à partir du journal de guerre du navire. Après être entré en service, l’Eldridge est resté à New York et à Long Island jusqu’au 16 septembre où il a navigué vers les Bermudes. A partir du 18 septembre, le navire était à proximité des Bermudes subissant des épreuves de formation en mer jusqu’au 15 octobre où l’Eldridge est parti avec un convoi pour New York où ce convoi est arrivé le 18 octobre. L’Eldridge est resté dans le port de New York jusqu’au 1er novembre où il a fait partie de l’escorte pour le convoi UGS-23 (section de New York). Le 2 novembre, le convoi a est entré à la Base Navale Opérationnelle de Norfolk. Le 3 novembre, l’Eldridge et le convoi UGS-23 sont partis pour Casablanca où il est arrivé le 22 novembre. Le 29 novembre, l’Eldridge est parti en tant qu’un élément d’escorte pour le convoi GUS-22 et est arrivé avec ce convoi le 17 décembre au port de New York. L’Eldridge est resté à New York en disponibilité à Block Island Sound jusqu’au 31 décembre, quand il est parti vers Norfolk avec quatre autres bateaux. Pendant cette tranche de temps, l’Eldridge n’a jamais été à Philadelphie.

Le rapport d’action complet de l’Eldridge pour la deuxième guerre mondiale et son journal de bord, y compris la section des remarques du journal pour 1943, sont disponibles sur le microfilm NRS-1978-26. Le coût d’un double du microfilm est indiqué sur notre programme d’honoraires. Pour commander une copie du film, veuillez remplir ce bon de commande et envoyer un mandat ou règlement pour la quantité correcte comme indiqué sur notre tarif du NHC, payable au Ministère de la Marine, Archives Opérationnelles, à l’adresse ci-dessus.

Censément, l’équipage du bateau marchand civil SS Andrew Furuseth aurait observé l’arrivée par l’intermédiaire de la téléportation de l’Eldridge dans la région de Norfolk. Des cartes listent les mouvements de l’Andrew Furuseth, les dates de visites, et toutes destinations. Elles sont à l’Admnistration des Archives Nationales et Dossiers, 8601 route d’Adelphi, College Park, MD 20740-6001. La carte des rapports de mouvement prouve que l’Andrew Furuseth a quitté la Norfolk avec le convoi UGS-15 le 16 août 1943 et est arrivé à Casablanca le 2 septembre. Le bateau a quitté Casablanca le 19 septembre et est arrivé au large de cap Henry le 4 octobre. L’Andrew Furuseth a quitté Norfolk avec le convoi UGS-22 le 25 octobre et est arrivé à Oran le 12 novembre. Le bateau est resté dans la Méditerranée jusqu’à ce qu’il soit revenu avec le convoi GUS-25 à Hampton roads le 17 janvier 1944. Les archives ont une lettre du lieutenant junior William S. Dodge, USNR, (retraité), le commandant de l’Andrew Furuseth en 1943, niant catégoriquement que lui ou son équipage ait observé n’importe quel événement inhabituel tandis qu’à Norfolk. L’Eldridge et l’Andrew Furuseth n’étaient pas même à Norfolk aux mêmes moments.

Le Bureau de la Recherche Navale (ONR) a déclaré que l’utilisation de champs de force pour rendre un bateau et son équipage invisibles n’est pas conforme pas aux lois physiques connues. L’ONR affirme également que la théorie des champs unifiés du Dr Albert Einstein n’a été jamais accomplie. Durant 1943-1944, Einstein était un conseiller à temps partiel auprès du Bureau de l’Artillerie de l’US Navy, entreprenant des recherches théoriques sur des explosifs et des explosions. Il n’y a aucune indication qu’Einstein ait été impliqué dans une recherche concernant l’invisibilité ou la téléportation. La feuille d’information de l’ONR sur l’expérience de Philadelphie est jointe.

L’expérience de Philadelphie a également été appelée « Projet Rainbow. » Une recherche complète dans les archives n’a pas identifié de dossiers d’un projet Rainbow concernant la téléportation ou en faisant disparaître un bateau. Dans les années 40, le nom de code Rainbow a été employé pour se référer à l’axe de Rome-Berlin-Tokyo. Les plans Rainbow étaient les plans de guerre pour défaire l’Italie, l’Allemagne et le Japon. Rainbow V, le plan en effet au 7 décembre 1941 quand le Japon a attaqué Pearl Harbour était le plan employé par les Etats-Unis pour combattre les puissances de l’Axe.

Quelques chercheurs ont incorrectement conclu que le dégaussage [démagnétisation]a un rapport avec rendre un objet invisible. Le dégaussage est un processus dans lequel un système de câbles électriques est installés autour de la circonférence de la coque du bateau, fonctionnant de la proue à la poupe des deux côtés. Un courant électrique mesuré est passé par ces câbles pour l’annulation du champ magnétique du bateau. L’équipement de dégaussage a été installé dans la coque des bateaux de la marine et pouvait être mis en route à chaque fois que le bateau était dans les eaux qui pourraient contenir les mines magnétiques, des eaux habituellement peu profondes dans des secteurs de combat. On pourrait dire que le dégaussage, correctement fait, rend un bateau « invisible » aux sondes des mines magnétiques, mais le bateau reste visible à l’oeil humain, au radar, et aux appareils d’écoute sous-marine.

Après de nombreuses années de recherche, le personnel des Archives Opérationnelles et des chercheurs indépendants n’ont localisé aucun document officiel qui soutiennent l’affirmation qu’une expérience d’invisibilité ou de téléportation impliquant un bateau de l’US Navy se soit produite à Philadelphie ou n’importe quel autre endroit.

Afficher plus

Reynald

J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

2 commentaires

  1. ça fait longtemps que je connais cette histoire et que je m’informe. Ce qu’ils ne disent pas dans la vidéo et que certains membres d’équipage ce serais retrouvés piégés au milieu des parois du bateau, c’est à dire qu’ils ne faisaient plus qu’un avec les murs. Et que même après l’expérience certains hommes disparaissaient alors qu’ils marchaient dans la rue ou buvaient un café, et réapparaissaient un peu plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accepter
Décliner
Politique de confidentialité et de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

Commentaires

Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Où vos données sont envoyées

Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
Save settings
Cookies settings