Ambrose J. Small (Dossier Mystere N°1) – Le Blog De L'Etrange
Témoignage

Ambrose J. Small (Dossier Mystere N°1)

Ambrose Joseph SmallLa parfaite Disparition d’un riche homme d’affaire du Canada.

Ambrose Joseph Small ,née le 11 Janvier 1863 a Bradford, Ontario,commenca ca carriere tres tot.A l’age de 13 ans il travaillait au Warden Hotel pour son pere.Il commenca ca carriere en temps que plongeur mais cela ne l’empecha pas de faire des petits boulots illicites pour la pegre locale.Bien plus tard il gravis les echelons jusqu’a devenir Gerant.Il avait un certain gout pour la tenu de compte.Joueur tallentueux d’apres certains,arnaqueurs d’apres d’autres,il disparu totalement le 2 Decembre 1919.
John Doughty fut longtemps consideré comme l’assasin mais rien ni personne ne pu le prouvé……

Le 2 Decembre 1919,le magnat du theatre canadien recois un cheque d’un million de dollars et disparait dans les rues de la ville de Toronto apres avoir laisser ca fortune dans une banque voisine.La disparition bizarre de Small a captivé l’imagination de la Presse dans le monde entier et était de son temps affuté du  nom de "Crime du Siècle." Les grands Journaux Mondiaux annoncerent qu’Arthur Conan Doyle, le créateur de Sherlock Holmes,en personne enquetait sur cette disparition.La police de Toronto Frustrée embaucha des Voyants dans leur grand desespoirs.On offrit meme une récompense de 50,000 $ pour des informations sur la disparition de Small, une somme extraordinaire à cette époque. Aucune trace du millionnaire ne fut jamais trouvée.Au Canada le mystère a continué à faire la Une des titres pendant des années, jusqu’a une enquete Speciale ordonnée par le Procureur Général de l’Ontario en 1936, seize ans après la disparition.Bien que le cas ait été officiellement cloturé en 1960, la police recevait toujours et examinait des lettres prétendant révéler l’emplacement de l’enterrement d’Ambrose Small quarante-cinq ans plus tard.Comme en 1965 dernier, les détectives de Police de Toronto ont inspecté un site possible dans la Vallée Rosedale.En 1970, l’histoire atteignait des dimensions mythiques : le fantôme d’Ambrose Small a été annoncé hantant une de ses anciennes propriétés, le Grand Théâtre à Londres en   Ontario et il fut crédité d’avoir sauvé de la démolition involontaire la voute de la salle principale.La Dispartition ete toujours d’actualité en 1974 pour qu’un tabloide "le Toronto Sun" lui consacre 6 pages completes sur ce cas.Plus récemment l’histoire de la disparition d’Ambrose Small refit surface plusieurs fois sous la forme littéraire, avec  le roman de Michel Ondaatje,"  In the Skin of the Lion" et dans Fred McClement du "The Strange Case of Ambrose Small", qui forme la base de "Sleeping Dogs Lie".Les Productions Sullivan en 1999 en Ont meme fait un Tele film.Le mystère d’Ambrose Small est resté non résolu – au moins jusqu’à présent!Un document récemment découvert par le producteur, offre un autre regard sur ce cas jamais rendu public.Écrit en 1936 par l’Inspecteur OPP EDOUARD L. Hammond, l’enquêteur Provincial principal dans le cas, le document récapitule non seulement l’histoire intérne de l’enquête d’Ambrose Small du commencement à la fin, mais nomme aussi pour la première fois publiquement, les suspects et les motifs.De manière plus choquante, Hammond accuse d’une façon convaincante que le détective de Police de Toronto Austin Mitchell, a orchestrer sa disparition.

OPP Inspecteur Edouard L. Hammond, posant avec un appareil (Environ.1925.) Hammond, l’enquêteur Provincial principal dans la disparition mystérieuse d’Ambrose Small, est l’auteur d’un mémorandum récemment découvert.Le contenu de son rapport de 1936 est ahurissant, écrit seize ans après l’événement,il n’a jamais été rendu public.

Page d'ouverture du memorandum secret d'Hammond

La page d’ouverture du mémorandum secret d’Hammond.


Ambrose Small : Case Close explore ce qui etait probablement connu au canada comme le "Crime du Siecle" dans un documentaire televisé fictif. Le documentaire d’une heure se concentre sur la disparition mysterieuse d’Ambrose Small ainsi que sur la contreverse et ces scandales qui en ont decoulés.Apparemment Ambrose et Thérèse Small étè des gens de la haute société et adheré au clubs les plus fermés de l’epoque.Thérèsa etait si puissante et si bien introduite dans la sociétè bourgeoise que la police hesita a l’interrogé.Meme si elle n’annonca ca disparition que deux semaines apres a la police,ceux ci hesitérent a en parler a la presse.Sa dispartition fut cachés pendant plus d’un mois jusqu’a ce que le "Toronto Star" ne decouvre l’affaire en Janvier 1920.

Tous les Aspects sur la creation de sa fortune ont été passé aux peignes fins par les journaux,offrant un regard different sur la respectabilité de certains grands de l’ére industriel du Canada.La Fortune de Small fut surtout crée sur ce qui etait l’equivalent des Clubs de Strip-tease et des theatres Pornogaphiques,l’unique theme du theatre vivant étè tres coloré et singulier: "la sexualité imaginée de jeunes travailleuses".Les Spectacles avaient comme titres " School for Scandal (L’Ecole du Scandale), Nellie the Beautiful Cloak Model (Nellie a un Beau Manteau) ou Bertha the Sewing-Machine Girl (Bertha la Fille a la Machine à coudre)" qui etaient a l’epoque considéré comme spectacles scabreux.
Après sa disparition, Ambrose Small a été révéle comme etant un cauchemar pour le regime social victorian.On decouvrit qu’il entretenait une serie de maitresses qui travaillaient pour lui et avait meme construit une piece qui servait a assouvrir ses pulsions sexuelles.Cette chambre secrete fut decouverte dans son premier Theatre a Toronto "Le Grand Opera House".Un Bijou parmis la chaine theatrale qu’il posedait.

Pire encore,une partie de ca fortune initiale fut faite sur des paris et jeux illegaux.Ambrose commenca ca fortune en devenant bookmaker dans le restaurant qui l’employé comme plongeur.Il se pris d’amitié avec un client "Thomas Flynn,Commissaire de course de l’ontario", contact qui lui permis de frequenter les clubs tres fermés a l’exterieur de la frontiere et de la juridiction de l’ontario.Malgrés son vice,Small etait un Membre important du  Club de Yacht des élites de Toronto, du Club de l’Empire et du Club canadien,Clubs reversés a l’elite de la société.

Sa Femme Theresa qu’Ambrose epousa apres avoir fait fortune,ce qui en etonna plus d’un a l’epoque,ete d’une famille tres connus de Toronto.La Famille Kormann ,riche famille d’aristocrate.Elle ,Bien instruite,parlé plusieur langues et étè connu comme etant une femme d’affaire tres intelligente et surtout tres respectueuse des lois.Decrite comme une femme loyale,elle etait connu pour etre une fervante catholique,impliqué dans la levé de fonds pour aider les plus pauvres qui venaient a l’aide catholique.Elle etait une femme respectueuse et surtout aimé des plus pauvres.Ses obsèques en 1935 étaient consideré comme l’un des plus grands dans l’histoire de l’Ontario à l’époque,on pouvait y voir les Membres du Parlement et de la Législature Provinciale, ainso que d’autres dignitaires et les hauts officiels de l’église.
Durant toute ca vie,Theresa donna de l’argent a l’eglise et devoua ca fortune entiere a cela.Mais elle était aussi connu comme l’associé financier silencieux mais significatif dans les transactions louches de son mari.
Le fait que Thérèsa était le Catholique, et qu’Ambrose etait un Protestant, n’ombragea aucunement leur mariage.La fortune que Thérèsa a hérité de son mari et auquel elle la promis à l’Église catholique devient une controverse public de quinze années.

Toronto était essentiellement une ville Protestante, avec les officiels, des postes gouvernementaux,des récompenses et des contrats dirigés par les ultra-Protestant et militants de l’Ordre Orange.Avec le soutien de l’Ordre , de nombreuses tentatives ont été faites par les avocats de l’opinion publique pour empêcher Thérèsa d’hériter de la fortune de son mari disparu et ainsi essayer que celle ci ne fut pas donnée a l’eglise catholique.Des Questions sans reponses firent descendre la foule devant le tribunal pour que Theresa soit interrogé sur la disparition de son mari.Un journal illegale et de bas niveau fut fondé,le "Thunderer" dans lequel on pus voir des photos pornographiques qui représenté Theresa ou du moins qui ressemblé a Theresa dans des positions sexuels avec des prêtres supposés et des nonnes.

À la fin, la cours a jugé que la réputation de Thérèsa Small était incontestable et elle a avec succès hérité et donné son heritage à l’Église catholique. Mais même après sa mort en 1935, la question d’un rôle possible dans la disparition de son mari seize ans plus tôt étè si intense, que le Procureur Général de l’Ontario a tenu une Enquête Spéciale extraordinaire sur le destin d’Ambrose Small. À sa conclusion, l’Enquête a publiquement déclaré que Thérèsa Small n’a pas été liée de n’importe quelle façon a la disparition et des historiens écrivirent que des enquêteurs principaux de la Police de Toronto ainsi que de la Police Provinciale de l’Ontario, était unanimes dans leurs conclusions que Thérèsa n’eu aucun rapport avec le crime. Le rapport officiel n’a fait aucune référence au mémorandum secret de l’Inspecteur Hammond qui lui contredit profondément la déclaration publique finale du Procureur Général. Dans sa conclusion, Ambrose Small : Case Close! Révélera pour la première fois au public, une histoire interne ahurissante sur le cas delaissé par l’enquêteur provincial principal. Selon son rapport final, Hammond avait rassemblé un tableau formidable d’informations impliquant Thérèsa Small dans la disparition de son mari, mais ne pourrait etre publier. Thérèsa Small était derrière la mort de son mari et a été soupçonné par plusieurs personnes et cela ne surpris pas les as du crime.Certains disent qu’elle pourrait avoir été présente sur à la scène du meurtre et qu’Hammond connaissait le motif, mais n’a  jamais été partagé avec le public.


Amèrement, l’Inspecteur Hammond fait aussi une accusation grave et inquiétante : que l’enquêteur principale de la Police de Toronto ,l’Inspecteur De police principal Austin Mitchell, délibérément couvert en hauts lieux a cachés les faits du cas et des témoins en les intimidants et les menaçants. Pour appuyer son accusation, Hammond a ajouté à son rapport une attestation jurée d’un témoin des actions de Mitchell, un document aussi découvert par le producteur.


Détective de Police de Toronto Austin Mitchell

Ambrose Small : Case Close!  Plus un vrai roman policier historique classique, qu’un portrait d’un ordre social caché pendant la transition du Canada du 19ème au 20ème siècle. La disparition d’Ambrose Small est un mystère fascinant avec des rebondissements.Le documentaire est basé sur un panorama dramatique de personnalités canadiennes, des questions, des thèmes et des institutions : la Presse, la police, les clubs occultes, privés, jeu, haute société, la foule, la politique sectaire, théâtre, sexe, pornographie, conspiration et meurtre. C’est un regard révélateur sur la société canadienne de l’intérieur – un conte sombre d’avidité et de vice dans un passage de l’histoire de toronto connu comme "le Bon."

Ambrose Small : Case Close! Prendra une approche documentaire traditionnelle dans le récit de l’histoire.  le Memorandum d’Hammond renforcera ce nouveau récit de cet épisode célèbre de notre histoire.  Les lectures vous conduiront aux sources contemporaines comme des documents de la cour et des transcriptions de police, des lettres, des compte rendu de presse, des journaux et des mémoires. Certains de ces experts qui on proposés des interviews,représentation et des commentaires sont :

  • Jocko Thomas, journaliste criminel de l’Étoile de Toronto durant les années 1930 et auteur  de "From Police Headquarters", un mémoire sur les cinquantes ans de crime au Toronto.
  • Carolyn Strange, criminologiste et auteur de "Toronto’s Girl Problem,The Peril and Pleasures of the City 1880-1930"
  • D. Owen Carrigan, historien et auteur du "The seminal Crime and Punishment in Canada: A History"
  • Hélène Boritch, auteur de "Fallen Women: Female Crime and Criminal Justice in Canada and of The Making of Toronto the Good: The Organization of Policing and Production of Arrests – 1859 to 1955"
  • Tina Loo, le criminologiste et l’auteur de "Making Good: Law and Moral Regulation in Canada, 1867–1939"

Le Cas Ambrose Joseph Small Fut definitivement Fermé par la Police de Toronto le 14 decembre 1960.

25 Mns environ 

http://smartieskiller.free.fr/video/AndrewJsmall.WMV]

  • Telechargement de la video 160 MO
  • Afficher plus

    Reynald

    J'ai crée ce site en 2006 car j'étais un passionné de paranormal et je voulais partager ma passion avec les gens qui ont la même passion. Cela fait maintenant 14 ans que le site est ouvert et qu'il regroupe a peu pres tout ce qui touche le paranormal. Obsédé par la chasse aux fantômes et toutes les choses paranormales. Je passe beaucoup de temps (certains diraient trop de temps) à enquêter sur les fantômes et les esprits et à documenter les histoires et la communication paranormale..Bonne lecture.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Articles similaires

    Bouton retour en haut de la page
    Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctions de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
    Cookies settings
    Accepter
    Décliner
    Politique de confidentialité et de cookies
    Privacy & Cookies policy
    Cookie name Active

    Qui sommes-nous ?

    Texte suggéré : L’adresse de notre site est : https://leblogdeletrange.net.

    Commentaires

    Texte suggéré : Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, ainsi que votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

    Médias

    Texte suggéré : Si vous téléversez des images sur le site, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

    Cookies

    Texte suggéré : Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

    Contenu embarqué depuis d’autres sites

    Texte suggéré : Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

    Utilisation et transmission de vos données personnelles

    Texte suggéré : Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

    Durées de stockage de vos données

    Texte suggéré : Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

    Les droits que vous avez sur vos données

    Texte suggéré : Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

    Où vos données sont envoyées

    Texte suggéré : Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.
    Save settings
    Cookies settings